Betis Séville

3.4087161366215 (1698)
Posté par seb 19/03/2009 @ 12:13

Tags : betis séville, espagne, football, sport

Dernières actualités
Lyon : le Betis Séville voudrait relancer Keita - Maxifoot
Alors que la presse anglaise fait état d'un intérêt d'Everton et de Sunderland pour l'attaquant ivoirien, c'est aujourd'hui le Betis Séville qui se montrerait le plus actif pour s'attacher les services de l'ancien Lillois, selon le journal espagnol El...
Antonio Tapia (Malaga) nommé entraîneur du Betis Séville - Le Parisien
Antonio Tapia sera le nouvel entraîneur du Betis Séville, relégué en 2e division, avec pour mission de le faire remonter parmi l'élite espagnole. "Antonio Tapia, 49 ans, sera le nouvel entraîneur du Real Betis au cours de la saison 2009/2010",...
Le Betis Séville relégué - L'Equipe.fr
Le Betis Séville évoluera la saison prochaine en Segunda Division. Le club de l'ex-Toulousain Achille Emana, tenu en échec (1-1) sur sa pelouse par Valladolid, accompagnera à l'étage inférieur Numancia et le Recreativo Huelva, déjà condamnés avant la...
Betis Séville : Emana vers l'Allemagne - Top Mercato.com
Achile Emana ne devrait pas continuer son aventure Espagnole en deuxième division. Le camerounais serait pisté en Allemagne et notamment par le Werder Brême. A la recherche d'un meneur de jeu depuis le départ de Diego , les allemands auraient fait...
Kader Keita vers la sortie ? - SoFoot
En Espagne, le Bétis Séville lorgnerait également sur le joueur. Le journal El Diario de Sevilla précise toutefois qu'aucune offre concrète n'est encore parvenue sur le bureau de Jean-Michel Aulas. Relégué en deuxième division espagnole, le Bétis...
Lyon joue gros - Eurosport
Malgré deux saisons ratées, l'Ivoirien attise les convoitises d'Everton, de Sunderland et du Betis Séville. Difficile d'imaginer pour autant qu'une formation puisse miser plus de 10 millions d'euros pour Keita. Fabio Grosso, écarté en fin de saison,...
Betis Séville : Odonkor vers la sortie - Ouest-France
Selon la presse allemande, David Odonkor, l'ailier droit du Betis Séville, pourrait changer d'air l'été prochain. Malgré un contrat qui court jusqu'en juin 201, David Odonkor (25 ans), l'ailier droit du Betis Séville, pourrait migrer sous d'autres...
Le Bétis Séville veut récupérer un futur laissé-pour-compte de l'OM - Foot Mercato.net
D'après le journal andalou, il s'agit du Bétis Séville. Bien que les Verdiblancos ne soient pas encore sauvés de la relégation étant donné qu'ils n'ont qu'un point d'avance sur la zone rouge, cela ne les empêche visiblement pas de s'activer pour le...

Ricardo Oliveira

Ricardo Oliveira.jpg

Ricardo Oliveira est un footballeur brésilien né le 6 mai 1980 à São Paulo (Brésil). Il joue au poste d'attaquant au Betis Seville et en équipe du Brésil.

Oliveira commence sa carrière à Portuguesa, inscrivant 23 buts en 46 matchs avant d'être transféré au Santos Futebol Clube.

Oliveira inscrit 4 buts en 14 matchs de championnat durant son bref séjour à Santos, avant d'être transférÉ au Valence CF. En tout, Oliveira joue 34 matchs pour Santos, inscrivant 22 buts, la plupart en Copa Libertadores.

Sous les ordres de Rafael Benítez, Oliveira inscrit 8 buts en 21 matchs de championnat, signant notamment une fantastique remontée de terrain lors d'un match face au FC Barcelone. Remportant la Coupe de l'UEFA et le Championnat d'Espagne, il est transféré à la fin de la saison au Real Betis Balompié.

Au Real Betis Balompié, il inscrit 22 buts en 37 matchs de championnat. Il remporte la Coupe d'Espagne (Copa del Rey) en inscrivant un but lors de la finale face à Osasuna. Oliveira inscrit face à Anderlecht son premier but en ligue des champions. S'en suivront deux autres, dont un superbe face à l'AS Monaco.

La saison suivante, le buteur brésilien ne fait que 9 neuf apparitions en championnat, à cause d'une blessure au genou survenue lors d'un match de Ligue des Champions face à Chelsea. Ceci ne l'empêche tout de même pas de trouver le chemin des filets à quatre reprises.

Il revient au club en janvier 2009 avec un contrat de 3,5 ans pour la somme de 8,977 millions d'euros.

à cause de sa blessure, Oliveira est prêté en 2006 à São Paulo, pour essayer de gagner une place dans l'équipe qui jouera la Coupe du monde. Mais un temps de récupération plus long que prévu fait qu'il n'est pas retenu par le sélectionneur Carlos Alberto Parreira pour disputer le mondial 2006 qui se déroule en Allemagne.

Oliveira retourne au Real Betis Balompié 9 jours plus tard que prévu. Le retard provient d'un match qui a été décalé par la CONMEBOL, à savoir la finale de la Copa Libertadores que le joueur désire disputer. Oliveira essaie d'avoir un arrangement avec Séville pour pouvoir disputer la rencontre, mais le club espagnol refuse. Oliveira ne peut donc pas jouer cette finale qui aurait constitué le match le plus important de sa carrière.

Oliveira signe au Milan AC le 31 août 2006, soit le tout dernier jour de la période des transferts. En réalité, Oliveira a déjà consenti à rejoindre les Rossoneri presque une semaine auparavant, mais le joueur est entré en contact avec Milan sans obtenir une autorisation préalable de la part du Betis. De plus, le président du Betis, Manuel Ruiz de Lopera, n'est pas d'accord sur le prix à payer par le Milan. Le prix original du joueur est de 10 millions d'euros, le montant final obtenu par le Betis atteint les 15 millions d'euros plus un joueur, Johann Vogel.

A Milan, Oliveira à la lourde tâche de faire oublier Andriy Shevchenko, parti à Chelsea. Sa saison chez les Rossoneri est difficile, puisqu'il ne fait que 22 apparitions en Serie A et ne participe pas à la finale de la Ligue des Champions.

N'ayant pu s'imposer dans l'effectif pléthorique du Milan AC, il retourne à la fin de la saison en Espagne, au Real Saragosse précisément, où il est prêté pour une saison. Sous ses nouvelles couleurs il inscrit un nombre honorable de 17 buts en 38 matchs de championnat, terminant par la même occasion meilleur buteur du club et formant, avec le puissant buteur argentin Diego Milito l'une des paires d'attaque les plus prolifique de la Liga.

Le 25 Mai 2008, par le biais d'une déclaration sur son site officiel, le Real Saragosse confirme qu'il lève l'option d'achat sur le joueur pour 11 millions d'euros pour un contrat portant sur les 4 prochaines saisons. Le but de cet achat est en réalité de faire une plus value sur le joueur : Saragosse est en effet relégué en deuxième division espagnole et souhaite pouvoir vendre son attaquant au prix fort.

Olivera fait ses débuts en équipe du Brésil contre catalan XI le 25 mai 2004, inscrivant un but. Cependant, ce match n'est pas considéré comme un match amical "officiel" par la FIFA. Sa première cape n'est donc officiellement gagné que durant la Copa América 2004. Le brésil remporte la Copa America et Olivera inscrit un but en quart de finale face au Mexique.

Oliveira devint ensuite un titulaire régulier de l'équipe brésilienne, en compagnie de joueurs tel que Ronaldo, Adriano et Robinho. Il participe à la Coupe des Confédérations 2005 se déroulant en Allemagne, que son équipe remporte. Mais il n'est pas retenu pour participer à la Coupe du monde 2006, suite à une grosse blessure. Il passe alors un an sans être appelé en sélection nationale. Il est finalement rappelé par le nouvel entraîneur Dunga le 15 novembre 2006 pour un match amical face à la Suisse.

En haut



Marcos Assunção

Marcos Assunção dos Santos est un footballeur brésilien né le 25 juillet 1976 à Caieiras. Il évolue au poste de milieu de terrain.

Marcos Assunção a commencé sa carrière au Rio Branco Esporte Clube, au Brésil . Après être passé par Santos puis Flamengo, c'est à l'appel du vieux continent qu'il répond en rejoignant l'AS Roma en 1999.

Il rejoint l'Espagne pour le Betis Séville en 2002 où il inscrit une vingtaine de buts, souvent sur coup francs. C'est la même année que son cousin, Marcos Senna arrive en Espagne.

Depuis l'été 2006, Marcos Assunção est devenu citoyen espagnol grâce au temps passé dans ce pays.

En août 2007, il résilie son contrat qui le liait au Betis Séville.

En haut



Denílson de Oliveira Araújo

Denílson de Oliveira Araujo dit Denílson, né le 24 août 1977 à Sao Paulo, est un footballeur brésilien. Il fut finaliste de la Coupe du monde 1998 puis vainqueur de la Coupe du monde 2002 avec l'équipe du Brésil.

Évoluant au poste de milieu de terrain offensif, Denilson se révèle au monde du football à l'occasion du Tournoi de France (compétition amicale réunissant l'Angleterre, le Brésil, la France et l'Italie) au printemps 1997.

Rapidement, Denilson acquiert la réputation de futur meilleur joueur du monde. Ce nouveau statut se concrétise un an plus tard par le transfert le plus cher de l'histoire du football à l'époque, en direction du club espagnol du Betis Séville (32 millions d'euros).

Mais en Andalousie, Denilson ne parviendra jamais à répondre aux immenses attentes que sa venue avait suscité.

Le 30 juin 2002 il joue la dernière minute de la finale de la Coupe du monde de football 2002 en remplaçant Ronaldo. Il se distingua notamment par une entrée en fanfare en mistifiant Carsten Ramelow sur le coté gauche.

Au bout de huit saisons au Betis (entrecoupées d'un prêt à Flamengo), Denilson rejoint à l'été 2005 le club français des Girondins de Bordeaux où il tente de relancer sa carrière et de retrouver le contact avec l'équipe du Brésil. Pour l'anecdote, il marque un des buts les plus rapide du championnat de France de Ligue 1 contre Nice en 11 secondes.

En septembre 2006, un temps annoncé à Portsmouth, Middlesbrough, Trabzonspor et au Celtic Glasgow Denilson signe dans le club saoudien d'Al Nasr Riyad . Son salaire annuel est de 800 000 euros.

En août 2007, à 29 ans, il signe un contrat en faveur du FC Dallas, l'un des clubs majeurs de la Major League Soccer, le championnat américain de football. Il rentra ensuite au Brésil au SE Palmeiras ou il terminera la saison en inscrivant 3 buts, lors du mercato hivernal 2008/2009 il s'engage pour le club d'Itumbiara Esporte Clube en division 2 brésilienne où il est prèté 3 mois, Denilson a déclarer vouloir revenir en europe a la fin de son prét.

En haut



Francisco José Maldonado

Francisco José Maldonado est un joueur de football espagnol, né le 2 juin 1981 à San Fernando (Cadix). Il mesure 1,75 m pour 76 kg et son poste de prédilection est attaquant.

Francisco José Maldonado a été formé au Betis Séville mais il n'a jamais réelement réussi à gagner ses gallons de titulaire. Il évolue actuellement au Real Sporting de Gijón où il a signé un contrat de 3 ans après plusieurs prêts en 2e division espagnole.

En haut



Paolo Castellini

Paolo Castellini est un footballeur italien né le 25 mars 1979 à Brescia. Il évolue au poste de défenseur.

Il a joué à l'US Cremonese, au Torino Football Club, au Brescia Calcio, au Betis Séville et à Parme. Il a disputé 2 matchs de Ligue des Champions avec Séville et 3 matchs de Coupe UEFA avec Parme.

Castellini a joué en équipe d'Italie espoirs et a participé au Championnat d'Europe espoirs 2002.

En haut



Arturo García

Arzu betis.JPG

Arturo García, né le 17 mars 1981 , est un footballeur espagnol évoluant au poste de milieu au Real Betis Séville.

Il a été formé au Real Betis Séville et y a fait presque toute sa carrière.

En haut



Luis Aragonés

Luis Aragones, joueur du Betis Séville

José Luis Aragonés Suárez Martínez, dit Luis ou Zapatones (grands bottes) ou El sabio de Hortaleza, (né le 28 juillet 1938 à Hortaleza, Madrid) est un ancien joueur et entraîneur de football, ancien sélectionneur de l'équipe nationale d'Espagne, vainqueur de l'Euro 2008. Il joua pour l'Atlético de Madrid pendant la plus grande partie de sa carrière. Durant les années 1960 et 1970, il était un joueur important pour ledit club de Madrid, et remporta La Liga quatre fois. Entre 1964 et 1975, il joua dans 265 matchs de La Liga, marquant 123 buts.

La carrière d'Aragonés débuta au Getafe CF en 1957. En 1958, il est enrôlé par le Real Madrid, sans jouer. En 1960, il est acheté par le Real Oviedo, puis par le Real Betis. Il passe ensuite 10 ans à l'Atlético de Madrid.

Aragonés a joué 11 fois pour l'équipe nationale d'Espagne, marquant 3 buts et son premier match a lieu le 8 mai 1965 contre l'Écosse.

Il a entraîné de nombreuses équipes espagnoles, dont l'Atlético de Madrid, le FC Barcelone, le FC Séville, le Valence CF, l'Espanyol Barcelone, le Real Betis, le Real Oviedo et le RCD Mallorca.

Il devint sélectionneur de l'équipe d'Espagne de football en 2004. Il déclencha une importante polémique lorsque, lors d'un entraînement, il qualifia le footballeur français Thierry Henry de "negro de mierda". Pour ces propos, il a été sanctionné de 3 000 euros d'amende par la Fédération espagnole de football. A la fin de l'euro 2008, où l'Espagne l'emporte en finale, 1-0 face à l'Allemagne, le 29 juin à Vienne, il a rejoint le célèbre club Turc, quart de finaliste de la ligue des champions 2007-2008 pour une durée de deux ans et un salaire annuel de 1.5 million d'euro, le Fenerbahçe SK.

En haut



Real Betis Balompié

Logo

Le Real Betis Balompié (appelé plus couramment Real Betis ou Betis) est un club de football espagnol de Séville, fondé en 1907. Il est actuellement entraîné par Paco Chaparro.

Séville a été le théâtre du premier match de football disputé en Espagne, ce fut le 8 mars 1890 à la Tablada Hippodrome entre l'équipe de Seville Waters Works qui fut battue par le Huelva Recreation Club sur le score de 2-0. À l'exception de deux joueurs espagnols dans l'équipe de Huelva, tous les autres joueurs étaient anglais. Malgré cet évènement, il a fallu attendre 1905 pour voir créer le premier club sévillan : le FC Séville (rival historique du Bétis).

Le nom du club de Bétis est une dérivé du mot Baetica (nom romain de l'Andalousie). À cause de ses origines, le Betis était en général supporté par la classe ouvrière. La date de la création du club est discutable même si beaucoup s'accordent pour dire qu'il s'agit de 1907 avec la création de Sevilla Balompie, club fondée par des étudiants de l'école polytechnique de Calle de Cervantes. Le club fusionna en 1914 avec le Betis FC. Le mot Balompie est une dérivé du mot anglais traduit littéralement football. Betis est l'un des rares clubs espagnols à toujours conserver cette appellation dans son nom officiel. Comme d'autres clubs espagnols, Real fut ajouté après avoir reçu le soutien du roi d'Espagne Alphonse XIII en 1914. Auparavant l'un des fondateurs du club Manuel Ramos Asensio, de retour d'un voyage en Écosse, proposa au Betis d'utiliser les mêmes couleurs de la tenue que le Celtic FC qui étaient alors le noir et le vert, mais après avoir pensé que cela leur portait malheur, ils adoptèrent le blanc et le vert qui sont les couleurs du drapeau de l'Andalousie. Durant la Seconde Guerre mondiale, le club fut de nouveau renommé le Betis Balompie, retrouvant leur nom actuel durant la guerre civile.

Le Betis a gagné la Liga en 1935, et la Copa del Rey à deux reprises en 1977 et 2005. Durant l'été 1992, le club faillit disparaître mais fut sauvé par le vice-président Manuel Ruiz de Lopera qui en devient alors le président.

Le Betis a la distinction d'être le premier club andalou à avoir évolué en première division espagnole et à avoir participé à la Ligue des Champions.

Ses supporters sont surnommés les béticos.

Il existe une grande rivalité avec le FC Séville, l'autre club de la ville.

En 2007 le club fête son centenaire.

En haut



Source : Wikipedia