Bertrand Blier

3.4459798994825 (796)
Posté par rachel 26/02/2009 @ 21:40

Tags : bertrand blier, réalisateurs, cinéma, culture

Dernières actualités
Bernard Blier, de Jouvet à Audiard - La Croix
Puis Alain Corneau (Série noire) ou son propre fils, Bertrand Blier, dans Buffet froid en 1979. Un itinéraire placé sous le sceau de compagnonnages fidèles, de François Périer au jeune Depardieu, en passant par Jean Gabin ou Jean Carmet....
Bernard Blier, façon puzzle... - Le Figaro
Le fils de l'acteur, le réalisateur Bertrand Blier, qui a participé à l'élaboration du livre de Guerand, nous accueille dans son appartement du IXe arrondis sement. La pipe au bec, le ton pince-sans-rire et la silhouette élancée, il ressemble un peu à...
Selection TV : une semaine de stars - Génériques
... un montage d'extraits de vidéo-blogs (certains "réels", d'autres fictionnels) inspiré de la web-série du même nom, et visant à dresser un (auto)portrait de la jeunesse française d'aujourd'hui (comme Bertrand Blier le faisait avec la jeunesse des...
Khaled en concert à l'Olympia à Paris, le Vendredi 15 mai 2009 - Web-Libre.org
Un an après, son album N'ssi N'ssi a été choisi pour être la bande originale de Un deux Trois Soleil, le film de Bertrand Blier, qui lui vaudra d'ailleurs un César. En 1996, il fera un ravage planétaire avec le titre « Aïcha » qui a été écrit par JJ...
BERNARD HALLER : LA SUISSE EN DEUIL - DVDrama
Il lui fallut attendre la fin des années 60 avant de rencontrer Bertrand Blier sur le tournage de La grimace. Certes, il ne s'agissait que d'un court-métrage, mais la rencontre n'en fut pas moins prestigieuse. En 1971, il remonte sur scène et écrit son...
Festival de Cannes - Le Parisien
Elle se fait remarquer deux ans plus tard en jouant dans deux films à succès, "Les Valseuses" de Bertrand Blier et dans "Le Juge et l'Assassin" de Bertrand Tavernier. Sa carrière décolle grâce à "La dentellière" du Suisse Claude Goretta qui lui vaudra...
Le cinéma réunit à nouveau Michel Blanc et Miou Miou - Le Parisien
Vingt-trois ans après « Tenue de soirée » de Bertrand Blier, où ils formaient un trio sulfureux avec Gérard Depardieu, Miou Miou et Michel Blanc sont à nouveau réunis au cinéma. Mari et femme pour les besoins du film, ils tournent sous la direction du...
A l'origine, de Xavier Giannoli - L'Express
François Cluzet: Il a fait ses débuts en compétition en 1983 en frère de Souchon dans L'été meurtrier, avant de revenir en 1988, pour Chocolat de Claire Denis, en 1989, pour Trop belle pour toi de Bertrand Blier et, en 2002, pour une autre histoire de...
Arno - Mourir a plusieurs - Musique.com
Il se fait connaître en France du grand public suite à sa participation à la bande originale du film Merci la vie (1990) de Bertrand Blier. Belge, il est connu pour sa voix brisée à la Tom Waits et ses textes touchants, parfois empreints de naïveté....
Vous êtes ici : Accueil > Article : Khaled : « J'ai sorti le raï ... - L'Union
J'ai reçu un César pour la bande originale du film « 1,2,3 Soleils » de Bertrand Blier et j'ai obtenu la Victoire de la musique dans la catégorie « artiste francophone de l'année ». Je suis satisfait là où j'en suis maintenant au niveau de ma carrière....

Bertrand Blier

Bertrand Blier est un réalisateur, acteur et dialoguiste français, né le 14 mars 1939 à Boulogne-Billancourt (France).

Son père est le comédien Bernard Blier.

Le cinéma de Bertrand Blier est résolument anticonformiste, et son style se rapproche parfois d'un Jean-Pierre Mocky dans la critique des mœurs bourgeoises. On y trouve de grands moments de provocation (Les Valseuses) et d'humour noir (Buffet froid et Les Acteurs). Néanmoins, ses films atteignent souvent un large public populaire, comme Tenue de soirée par exemple. Marginaux, prostitué(e)s, voyous, flics, travestis, sont ses thèmes de prédilection. C'est un réalisateur qui fait la part belle aux acteurs. Il a tourné avec les plus grands. Il a fait de Jean-Pierre Marielle (quatre collaborations), Patrick Dewaere (trois collaborations) et Gérard Depardieu (huit collaborations) ses acteurs fétiches.

En haut



Gérard Depardieu

Image associée à la personnalité

Gérard Depardieu (né Gérard Xavier Marcel Depardieu le 27 décembre 1948 à Châteauroux dans l'Indre, France) est un acteur, réalisateur, producteur de cinéma et homme d'affaires français.

Gérard Depardieu naît le 27 décembre 1948 à Châteauroux dans l'Indre. Fils de René Depardieu qu'il surnomme « Le Dédé », un tôlier-formeur et sapeur-pompier bénévole, et de « la Lilette », mère au foyer, Gérard Depardieu grandit dans une famille prolétaire ouvrière au milieu de cinq frères et sœurs. Il passe plus de temps dans la rue qu'à l'école, qu'il quitte à l'âge de 13 ans. Au cours de son adolescence matériellement difficile, il se « débrouille » et commet quelques vols et trafics malhonnêtes en tous genres, entre autres avec les GI de la base militaire américaine de sa ville natale.

Pour la saison 1965-1966, il signe une licence junior dans le club de football de la Berrichonne de Châteauroux, ce qui est contradictoire avec un départ de cette ville en 1964. En 1964, après divers petits métiers, âgé de 16 ans, il quitte Châteauroux pour Paris où il suit les cours de comédie de Jean-Laurent Cochet - en même temps que Claude Jade et Alain Doutey - qui le prend sous son aile et où il rencontre Élisabeth Guignot, qu'il épouse en 1970 et avec qui il a deux enfants : Guillaume Depardieu (1971-2008) et Julie Depardieu (née en 1973). Totalement inculte, il dévore avec passion tous les grands textes classiques et se forge avec avidité une solide culture d'autodidacte.

En 1970, Michel Audiard lui procure un petit rôle dans Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques. C'est en 1974 qu'il est pleinement révélé aux côtés de Patrick Dewaere et de Miou-Miou, son rôle de gentil voyou en cavale dans Les Valseuses de Bertrand Blier est un succès doublé d'un scandale des mœurs en raison des dialogues crus et de la sexualité débridée des personnages. En 1975, il se libère du rôle étriqué de petit loubard grâce au succès de Sept Morts sur ordonnance de Jacques Rouffio. Vient ensuite sa période des grands réalisateurs italiens : Bernardo Bertolucci (1900) ou encore Marco Ferreri. Depardieu impressionne par son aisance à changer d'univers, à l'image des si différents Le Camion (1977) de Marguerite Duras et Inspecteur la Bavure (1980) de Claude Zidi.

En 1981, Gérard Depardieu s'est également essayé à la synchronisation, avec le doublage de John Travolta dans Blow out, réalisé par de Brian DePalma.

Sa notoriété s'étend et le cinéma américain lui propose des premiers rôles comme dans Green Card de Peter Weir avec Andie MacDowell (1990).

En 1993, Jean-Luc Godard lui offre Hélas pour moi. Il multiplie alors les succès publics dans des comédies avec des rôles inattendus : Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi, Le Placard de Francis Veber, Tais-toi !. N'ayant plus rien à prouver, il participe à de grands téléfilms. En 2004, son rôle de flic fatigué est très remarqué par la critique dans 36 Quai des Orfèvres. Pilier du cinéma français, on fait appel à lui pour des rôles auprès des rares apparitions d'Isabelle Adjani (Bon voyage en 2003) et de Catherine Deneuve (Les Temps qui changent en 2004).

Depardieu est le sujet d'une controverse quand on annonce qu'il joue au théâtre avec une oreillette, ce qui serait dû à ses accidents de moto.

Avec plus de 150 films tournés, Gérard Depardieu est sans doute l'un des plus grands acteurs français, tant pour les thèmes traités que pour l'éventail des rôles qu'il semble revêtir avec une grande aisance.

Une partie des revenus de l'acteur proviennent de publicité. Dans les années 1990, il toucha 5 millions de francs pour la pub Barilla. Il fit une autre publicité pour Senoble.

Depardieu éprouve une admiration pour Saint Augustin, dont il récite les textes dans des églises. Il a rencontré Jean-Paul II lors du jubilé des artistes en 2000, moment où l'évêque de Hippone fut évoqué. Le cardinal Poupard lui a suggéré de faire un film sur cet homme. Le 23 novembre 2005, il donne une lecture publique des Confessions de Saint Augustin à la Basilique Notre-Dame de Montréal ainsi qu'une lecture publique à la Cathédrale Notre-Dame de Paris le 11 février 2003.

Son grand appétit concerne également sa passion des affaires : il profite de sa célébrité et de ses gains d'acteur pour investir dans la prospection de gisements de pétrole à Cuba avec ses amis Gérard Bourgoin et Fidel Castro. Il possède également des vignobles en Anjou, en Italie, au Maroc et 150 hectares à Tlemcen en Algérie avec le milliardaire algérien Rafik Khalifa, son ami. Il a également investi en achetant de grands restaurants (Paris, Canada et Roumanie). Il est aussi producteur via la société de production DD Film.

En 2003, ce boulimique de travail et de vie paie sa suractivité. Sans doute dû à ses excès alimentaires et alcooliques, il subit un quintuple pontage coronarien, qui est un succès. Cependant, il reprend très vite la direction des studios et des plaisirs de la vie. Après son pontage et un grave accident de moto dont il ressort miraculeusement avec quelques fractures seulement, il publie deux biographies, Vivant en 2004 pour dire tout son appétit de vivre son sursis et L'Insoumis en 2006.

Calmann-Lévy devait publier une biographie non autorisée de l'acteur (Itinéraire d'un ogre). L'apprenant, Depardieu a fait pression sur l'éditeur, via son ami Arnaud Lagardère, qui possède le groupe Hachette, pour que le livre ne sorte pas. Finalement le livre Gérard Depardieu, itinéraire d'un ogre de Patrick Rigoulet a été publié aux éditions Le Rocher en août 2007.

Selon le classement annuel établi par Le Figaro, en 2003, la rémunération de Gérard Depardieu pour 2002 est de 2,04 millions d'euros (hors TV et théâtre). Depardieu est l'acteur français le mieux payé en 2005 avec 3,2 millions d'euros de gains estimés, soit environ 800 000 euros pour chacun de ses films sortis en 2005. En 2004, dans ce même classement, il était troisième avec des gains quasiment équivalents (3,35 millions). En 2008, il est encore l'acteur le mieux payé du cinéma français avec 3,54 millions d'euros.

En 1985, il est nommé Chevalier de l'ordre national du mérite. En 1992, séparé de son épouse Élisabeth Guignot, avec qui il a eu deux enfants : Guillaume et Julie, il vit une histoire d'amour avec la mannequin Karine Sylla, qui lui donne une fille, Roxane Depardieu, le 28 janvier de la même année.

Après quatorze années de procédure, le 10 octobre 2006, il divorce officiellement d'Élisabeth, épousée le 11 avril 1970. En 1996, il est fait Chevalier de la légion d'honneur.

Il a une relation intime avec l'actrice française Carole Bouquet en 1996, jusqu'en 2005.

En parallèle, il rencontre en février 2001 Hélène, une comédienne franco-cambodgienne, née en 1968, fille de l'ethnologue François Bizot. Il entretient avec elle une relation longue de cinq ans. De cette union naît, le 14 juillet 2006, Jean (prénommé ainsi en hommage à son ami Jean Carmet), enfant désiré et pourtant arrivé par surprise. Gérard Depardieu reconnaît cet enfant au début de l'année 2008.

Depuis 2005, il vit avec Clémentine Igou, ancienne étudiante en littérature d'Harvard, romancière franco-américaine de 28 ans et responsable marketing d'un domaine viticole en Toscane.

Le lundi 13 octobre 2008, il perd son fils aîné, Guillaume, alors âgé de 37 ans.

En haut



Préparez vos mouchoirs

Préparez vos mouchoirs est un film français réalisé en 1977 par Bertrand Blier, et sorti en 1978.

Bertrand Blier nous ressert son duo de prédilection : Gérard Depardieu et Patrick Dewaere, avec pour jeune femme Carole Laure. Émouvant et drôle, toujours dérangeant, ce film est dans la lignée des Valseuses et de Tenue de soirée.

Raoul a tout essayé pour effacer l'éternel air triste affiché par son épouse, Solange. En vain. Il se dit alors que seul l'amour peut lui redonner le sourire et décide de faire cadeau de la jeune femme à un inconnu, rencontré dans un restaurant. Une fois remis de sa surprise, Stéphane, professeur d'éducation physique dans un petit collège du Nord, finit par accepter ce singulier 'présent'. Mais il doit bientôt se rendre à l'évidence : malgré Mozart et les livres de poche, Solange ne se déride pas plus en sa compagnie qu'avec son mari.

En haut



Michel Blanc

Michel Blanc (16 avril 1952 à Courbevoie - ) est un acteur et réalisateur français longtemps spécialisé dans les rôles d'hypocondriaques râleurs ou de dragueurs maladroits.

Michel Blanc rencontre au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine ses futurs partenaires de comédie : Thierry Lhermitte, Christian Clavier, Gérard Jugnot. Ils forment ensemble la troupe du Splendid et jouent avec succès des sketches de café-théâtre et des pièces qu'ils écrivent eux-mêmes, notamment Amours, coquillages et crustacés, Bunny's Bar et Le Père Noël est une ordure.

Longtemps cantonné aux comédies, Michel Blanc se risque à interpréter un personnage sombre et ambigu dans Monsieur Hire (1989) avant de se glisser dans la peau d'un communiste épurateur dans Uranus (1990) et surtout en homosexuel dans Tenue de soirée de Bertrand Blier (1986). Dans les années 1990, il se consacre à la réalisation de comédies de mœurs.

Il remporte le prix d'interprétation masculine à Cannes pour Tenue de soirée en 1987 et le prix du meilleur scénario pour Grosse fatigue en 1994.

En haut



Si j'étais un espion

Si j'étais un espion est un film français de Bertrand Blier produit en 1967.

Le docteur Lefebvre, veuf qui mène une vie tranquille avec de sa fille, compte, parmi ses patients, un dépressif dénommé Guérin. Celui ci change souvent d'adresse. Il est recherché par sa femme, Geneviève Laurent et par des inconnus qui surveillent le docteur, le cambriolent, le menacent. Le docteur vit dans l'angoisse il est harcelé par un dénommé Kruger, le chef de la bande, qui le menace de représailles sur sa fille Sylvie.

En haut



Mon homme

Mon homme est un film de Bertrand Blier sorti en 1996, avec Anouk Grinberg et Gérard Lanvin.

Lors de sa sortie, les critiques ont vu la manière de filmer du cinéaste comme une perte d'objectivité face à son amante, situation de la vie privée telle que ces critiques l'ont observée au moment de la production du film.

Le film qu'il a tourné une décennie plus tard, Combien tu m'aimes ?, permet de distinguer la récurrence et l'évolution de ses thèmes de prédilection au regard de son approche de la condition féminine.

En haut



Source : Wikipedia