Bayer

3.3802612481436 (1378)
Posté par seb 04/05/2009 @ 06:15

Tags : bayer, chimie, economie

Dernières actualités
LE PROJET DE BAYER SCHERING : Dépister l'Alzheimer grâce à l'imagerie - santé log - communauté des professionnels de santé
L'évaluation par IRM par le laboratoire Bayer Schering d'un marqueur de la maladie d'Alzheimer est actuellement en phase 2. Cette évaluation en cours dans 18 centres d'imagerie dans 4 pays, si concluante, permettrait un dépistage très précoce de la...
BOURSE/Francfort: le Dax termine sur une chute de 3,54% - Romandie.com
Parmi les valeurs les plus fortement sanctionnées, Bayer a perdu 4,14% à 39,82 euros. Dans un entretien au quotidien Tagesspiegel, Andreas Fibig, le patron de sa branche Bayer Schering Pharma, a indiqué attendre désormais une croissance du marché...
Day By Day recommande sur BAYER : - TF1
Depuis le rebond sur le support majeur à 33 EUR, les cours ont effectué une dynamique haussière puissante, avec une franche accélération lors du débordement de 37.77 EUR. Le récent pull back sur les derniers sommets à 40.70 EUR relance le mouvement en...
Bayer renforce encore son activité Santé familiale - L'Usine Nouvelle
Bayer Santé familiale, filiale de l'allemand Bayer, investira 8 millions d'euros en 2009 afin d'augmenter la capacité de fabrication de son site de Gaillard (Rhône-Alpes), spécialisé dans la production de produits pharmaceutiques de médication...
Coupe d'Allemagne: le Werder Brême vainqueur contre le Bayer ... - AFP
BERLIN (AFP) — Le Werder Brême a effacé sa plus mauvaise saison depuis dix ans en Championnat d'Allemagne et sa défaite en finale de la Coupe de l'UEFA en s'adjugeant la Coupe d'Allemagne au détriment du Bayer Leverkusen (1-0), samedi soir au stade...
L'entraîneur de Bayer révèle son passé - Sport.fr
Joachim Schulz, l'entraîneur du champion et recordman d'Europe de saut en longueur en salle, Sebastien Bayer, a avoué dans la presse allemande vendredi avoir participé jusqu'en 1990 à des opérations de dopage lorsqu'il travaillait en ex-RDA....
Leverkusen : Helmes se blesse en vacances - Le Parisien
L'international allemand du Bayer Leverkusen, Patrick Helmes, s'est blessé au genou droit lors de ses vacances et pourrait être indisponible pendant six mois. Helmes, 25 ans, souffre d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit,...
Bayer Schering se consolide dans le Nord - Pharmaceutiques
20 mois après la fusion ayant donné naissance à Bayer Schering Pharma, le nouveau siège de Bayer Santé France est inauguré au cœur d'Eurasanté, dans la métropole lilloise. « Les collaborateurs sont enfin réunis dans un bâtiment unique », annonce avec...

Karl Josef Bayer

Karl Josef Bayer (4 mars 1847-22 octobre 1904) est un chimiste autrichien. Il a donné son nom au procédé toujours utilisé d'extraction de l'alumine à partir de la bauxite. Sa vie fut marquée par ses nombreux voyages à travers l'Europe.

Bayer est né en Silésie, dans la ville de Bielitz. La Silésie était à l'époque intégrée à l'Empire autrichien. Il passe son enfance dans cette ville.

Pour respecter le souhait de son père, il commence des études d'architecte. Il est cependant plus attiré par les sciences naturelles et la chimie.

En 1867, il arrête ses études d'architecture pour aller à Wiesbaden, dans le laboratoire de chimie de Remigius Fresenius (1818-1897). Il devient chimiste conseil.

1868 : Il travaille dans une usine sidérurgique à Charleroi, en Belgique.

1869 : Pour parfaire ses connaissances, il part dans le laboratoire du professeur Robert Wilhelm Bunsen (1811-1879) à l'Université d'Heidelberg. Il entre en contact avec de nombreux chimistes, tels que Dmitri Mendeleïev, Friedrich Beilstein, Henry Bosco, Auer von Welsbach, etc. C'est dans ce laboratoire que sont mises au point avec le physicien Gustav Kirchhoff (1824-1887) les méthodes d'analyses spectroscopiques. Il est également connu pour la découverte de deux métaux : le césium et le rubidium.

1871 : En juillet, Karl J. Bayer obtient son doctorat pour ses travaux sur l'indium. Sa thèse s'intitule : Contribution à la connaissance de l'indium. Le jury est composé de Koechly (latin), Robert Bunsen et Harmann Kopp (chimie), Reinhard Blum (mineralogy) et Gustav Kirchhoff (physique). Il est nommé assistant auprès de la chaire de chimie générale à l'institut technique de Brünn.

1873 : Il fonde à Brünn (Moravie – Autriche, actuellement Brno, en République tchèque) un laboratoire de recherche et de conseil en chimie.

1880 : Il part pour la Russie où il restera quatorze ans. Il travaille d'abord à l'usine chimique Schneider à Tentelev près de Saint-Pétersbourg, à l'époque capitale de la Russie. Cette usine produisait des colorants destinés à la teinture de tissus. Il travaille sur des problèmes d'extraction de l'alumine. L'usine utilisait l'alumine pour teindre des toiles de coton, de laine et de soie. L'hydroxyde de couleur rouge est mis en solution avec un acide faible. Les toiles sont immergées dans cette solution puis séchées et exposées à la vapeur. L'hydroxyde précipite alors sur les fibres qu'il colore en rouge.

A l'âge de 41 ans, il découvre que l'hydroxyde d'aluminium précipite dans une solution d'aluminate de sodium additivée d'un peu d'hydroxyde d'aluminium fraîchement extrait. Cette découverte a fait l'objet de ses premiers dépôts de brevet au Royaume-Uni (1888) et en Allemagne (1889). Cette méthode a été immédiatement utilisée et une usine d'extraction de l'alumine est construite à Tentelev (1888).

1892 : Il fait sa seconde découverte : il met en évidence l'extraction de l'alumine contenue dans la bauxite. La réaction, obtenue en chauffant la solution avec de la soude (NaOH), est réalisée dans un autoclave. Une solution d'aluminate de sodium se forme. Il dépose une nouvelle série de brevets.

Il se marie avec Alma von Witte, nièce d'un homme politique russe d'origine allemande qui sera brièvement premier ministre après la révolution de 1905.

1893 : Il va travailler dans une usine chimique à Ielabouga, en Sibérie européenne (aujourd'hui au Tatarstan). Il construit une nouvelle usine d'extraction d'alumine. L'alumine est, à l'époque, utilisée en Russie uniquement pour la teinture. L'industrie de l'aluminium est inexistante. Il se rend au Royaume-Uni, en France et aux États-Unis pour mettre en place des usines d'extraction d'alumine. Il travaille par exemple en France dans l'usine de Gardanne, où il côtoie Paul Héroult. Le démarrage de l'extraction à Gardanne est difficile. Ses relations avec Paul Héroult et la Société de Froges (propriétaire de l'usine de Gardanne) ne sont pas bonnes.

1894 : Karl J. Bayer déménage pour s'installer définitivement à Ritzdorf (Basse-Styrie, en Autriche). Il se consacre au développement de l'industrie de l'alumine en Autriche. Il développe une méthode de fabrication de cryolithe synthétique. Il travaille pour la mise en valeur de mines de bauxite en Basse-Styrie et en Dalmatie. Faute de moyens, il échoue dans sa tentative d'installation d'une usine d'alumine en Autriche.

1904 : Il meurt soudainement à l'âge de 57 ans. Les usines utilisant ses brevets (à l'exception de deux) cessent de payer les royalties à sa famille. Compte tenu des conditions politiques en Europe à cette époque, elle n'arrivera pas à les poursuivre en justice.

La contribution de Bayer à l'industrie de l'aluminium fut essentielle notamment à travers ces brevets. Son procédé est toujours utilisé.

Bayer parlait six langues : allemand, français, anglais, russe, italien et slovaque. Il a eu cinq enfants. Il possédait une collection de minéraux qui a été exposée à Chicago en sa présence en 1890.

La médaille Bayer est décernée depuis 1961 par l'Autriche tous les six ans à un chercheur s'étant illustré dans le domaine de l'aluminium.

En haut



Friedrich Bayer

Friedrich Bayer

Friedrich Bayer fut un industriel allemand (né le 6 juin 1825 à Barmen-Wichlinghausen (localité intégrée aujourd'hui à Wuppertal) ; mort le 6 mai 1880 à Würzburg), fondateur en 1863 à Elberfeld de l'usine de teinturerie Friedrich Bayer, devenue Bayer AG aujourd'hui.

À une époque où l'industrie textile était florissante, Friedrich Bayer grandit comme fils de tisserands de soie. À l'âge de 14 ans, il devient apprenti dans un commerce de produits chimiques. C'est là qu'il comprend les bases et s'initie aux problèmes de la teinturerie. Dès 20 ans, il commence à manipuler les colorants naturels. Trois ans plus tard, il fonde sa première entreprise commerciale et construit un réseau de distribution dans toute l'Europe. Les colorants naturels qu'il propose d'abord sont encore extraits de certains bois et se vendent, en raison de leur haute qualité, dans les grandes capitales européennes, Londres, Bruxelles, Saint-Pétersbourg et même jusqu'à New York.

Les découvertes de la chimie inorganique dans le domaine de la fabrication de colorant et les potentiels de marché liés à ces découvertes incitent aussi Friedrich Bayer à diversifier son programme de vente. Les couleurs d'aniline qu'il importe au début (le bleu d'aniline et la fuchsine) surpassent les couleurs naturelles dans leur pureté.

Bayer expérimente, à partir de sa propre production, et en commun avec son associé plus tardif Johann Friedrich Weskott, des colorants de goudron. Ils réussissent à produire des couleurs d'une qualité bien supérieure aux précédentes.

La coopération couronnée de succès entre Weskott et son associé mène à la fondation de la première petite installation de production, et ce qui deviendra plus tard Bayer AG s'appelle le 1er août 1863 « Friedr. Bayer et comp. » dans le registre du commerce local. En raison d'autres développements de colorants à base d'aniline, de fuchsine et d'alizarine, les fondateurs de l'entreprise arrivent à élargir significativement les capacités de production de l'entreprise.

Quand Friedrich Bayer meurt à l'âge de 55 ans en 1880, il laisse une entreprise familiale florissante. Les fils et les gendres des fondateurs (par exemple Henry Theodore Böttinger) sont intégrés en tant qu'associés et transforment l'entreprise en société anonyme (à l'aide de la Deutsche Bank) jusqu'à ce qui deviendra Bayer AG sous sa forme juridique actuelle.

En haut



Maximilian Bayer

Bayer1.jpg

Maximilian Bayer est né le 11 mai 1872 à Karlsruhe. C'est le créateur du scoutisme allemand (deutsche Pfadfinderbund). Incorporé au 259 régiment d'infanterie durant la première guerre mondiale, il meurt au combat le 25 octobre 1917 Nomeny, en France.

En haut



TSV Bayer Dormagen

Le Turn-und Sportvereins SV Bayer Dormagen ou TSV Bayer Dormagen est un club allemand omnisports, basé à Dormagen, dans le land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Sa section la plus célèbre est celle de handball.

Le club est fondé en 1920 dans le cadre de l’entreprise Bayer AG, qui sponsorise aussi le Bayer Leverkusen, réputé pour son équipe de football.

Le handball apparaît en 1949 au sein du TSV Dormagen. Il est pratiqué aussi bien en salle qu’à l’extérieur à 11 et ce jusqu’en 1976. L’équipe première monte en deuxième division (2. Bundesliga) en 1983, puis en Bundesliga en 1987, où elle demeure jusqu’en 1998. Dès la première année, une surprenante cinquième place vient récompenser le promu. Le même résultat sera obtenu en 1990-91. Le club connaît aussi quelques belles épopées en Coupe de l’EHF en 1992 (finale perdue contre Teka Santander) et en Coupe des Coupes en 1993 (demi-finale perdue contre l’OM Vitrolles). Cette même année, il s’incline en finale de la Coupe d’Allemagne contre Wallau-Massenheim. Des résultats sans lendemain, puisque le club descend en deuxième division en 1998 pour un an, puis directement en division régionale (3e division) en 2001. Il finit par remonter en Bundesliga en 2008.

Un joueur français y a évolué, Pascal Mahé.

En haut



Raymond Bayer

Raymond Bayer (1898-1960) est un philosophe français, professeur à la Sorbonne et fondateur avec Charles Lalo et Étienne Souriau de la Revue d'esthétique.

En haut



Source : Wikipedia