Bank of America

3.3867569600586 (1329)
Posté par rachel 07/04/2009 @ 22:12

Tags : bank of america, banques, economie

Dernières actualités
Bank of America : des banquiers qui retrouvent leur standing ? - Boursier.com
Bank of America : des banquiers qui retrouvent leur standing ? (Boursier.com) -- D'après le bien renseigné New York Post ce jeudi, Bank of America, qui compte parmi les Groupes bancaires ayant bénéficié des plus fortes aides du gouvernement américain,...
US / Eco : Bernanke répondra aux accusations sur le dossier Bank ... - Bolsamania.fr
Kenneth Lewis, le PDG de "BofA", a en effet confié précédemment que des responsables du gouvernement avaient fait pression sur lui pour que Bank of America rachète Merrill, alors même que Lewis avait pris connaissance de pertes majeures de la banque...
Bank of America : le patron estime que le plus dur de la crise est ... - Boursier.com
Bank of America : le patron estime que le plus dur de la crise est passé... (Boursier.com) -- Kenneth Lewis, le directeur général de Bank of America, se confie ce matin dans un entretien publié par 'Les Echos'. Le patron du géant bancaire américain...
Kenneth Lewis, PDG de Bank of America, a une défense originale... - La Chronique Agora
Cependant, Kenneth Lewis (le PDG de Bank of America), qui comparaît devant les membres du Congrès US pour expliquer son rôle dans le sauvetage du courtier en perdition Merrill Lynch, n'a guère d'autre choix : il fait désormais l'objet d'accusations de...
Un ancien de Merrill dément vouloir racheter la banque à BofA - Reuters
NEW YORK, 19 juin (Reuters) - Un ancien dirigeant de Merrill Lynch, Winthrop Smith, a démenti vendredi avoir approché le directeur général de Bank of America (BAC.N: Cotation), Kenneth Lewis, dans le but de racheter, avec deux autres anciens cadres de...
Le patron de Bank of America va être auditionné par le Congrès - nouvelobs.com
NEW YORK (Reuters) - Le directeur général de Bank of America, Kenneth Lewis, a été prié de venir témoigner devant une commission du Congrès sur la date à laquelle la banque s'est rendu compte, l'an dernier, de la détérioration de la situation de...
10/06/09 09:49 BANK OF AMERICA : le DG dit avoir été poussé à ... - TF1
(AOF) - Kenneth Lewis, le patron de Bank of America, dit avoir été poussé par des agents fédéraux à procéder à l'acquisition de Merrill Lynch après qu'il ait pris connaissance de pertes significatives, rapporte l'agence Bloomberg....
29/05/09 10:35 BANK OF AMERICA veut lever 2 mds de dollars avec ... - TF1
(AOF) - Bank of America a annoncé le lancement d'une offre d'échange portant sur 200 millions d'actions ordinaires. Ces actions seront échangeables contre des actions préférentielles existantes. En se basant sur le cours de clôture jeudi,...
Hausse initiale à New York, Bank of America et Eli Lilly entourés - Zonebourse.com
Bank of America bénéficie pour sa part d'un relèvement de recommandation et s'adjuge 2,7%. Les marchés d'actions américains s'inscrivent en hausse dans les premiers échanges après l'évolution conforme aux attentes des ventes au détail en mai....
Wall Street termine en net recul après l'accélération de la baisse ... - La Tribune.fr
Du coté des banques, Bank of America cède 1,97% à 13,54 dollars et Citigroup chute de 1,15% à 3,44 dollars. Selon l'hebdomadaire boursier Barron's les cours des actions préférentielles de ces deux banques sont des bonnes affaires....

Bank of America

Bank of America (NYSE : BAC) est la plus grande banque américaine en termes de dépôt et de capitalisation boursière, devant Citigroup. Le siège social du groupe est situé à Charlotte en Caroline du Nord depuis sa fusion-absorption avec NationsBank en 1998.

Cotée au New York Stock Exchange, elle fait partie de l'indice Dow Jones depuis le 19 février 2008.

Amadeo Giannini est le fondateur de l'actuelle Bank of America. Après le tremblement de terre de 1906 de San Francisco sa banque, la Bank of Italy, devient le chef de file de la communauté bancaire de San Francisco en fournissant des prêts aux personnes frappées par le sinistre.

BankAmerica a été fondée en 1929 en Californie par le fusion de Amadeo Giannini's Bank of Italy et Bank of America, banque située à Los Angeles, le siège du nouveau groupe se situant à San Francisco.

Giannini a également cherché à développer la banque au niveau national, surtout dans les États de l'ouest aussi bien que dans le secteur de l'assurance, sous l'égide de sa filiale, Transamerica. Avec le Bank Holding Company Act de 1956, il fut interdit aux banques de posséder des filiales non-bancaires telles que des compagnies d'assurances. De ce fait BankAmerica et Transamerica se sont séparées. De plus, le régulateur fédéral a interdit à BankAmerica d'exercer dans plusieurs États à la fois. Le groupe fut donc obligé de regrouper ses activités bancaires hors de Californie dans une nouvelle structure séparée nommée First Interstate Bancorp, qui a été acquise par Wells Fargo Corp. en 1996.

La Californie était l'État américain ayant le plus fort taux de croissance des États-Unis d'après Guerre, avec l'utilisation la plus élevée des comptes chèque ( beaucoup de soldats étant payés par l'intermédiaire des comptes bancaires pendant la Seconde Guerre mondiale ). Pour faire face au volume de transaction, la banque a investi massivement dans les technologies de l'information et BankAmerica est généralement considérée, ainsi que G.E. et SRI, comme l'inventeur des opérations bancaires centralisées modernes, avec un certain nombre de technologies financières. Basé sur ces technologies, les cartes de crédit pouvaient être directement liées à différents comptes bancaires. En raison de l'efficacité de ces technologies, la banque a eu des coûts administratifs sensiblement inférieurs aux autres banques, ce qui lui permis au début des années 1970, de devenir la plus grande banque du monde.

En 1959, elle a inventé la carte de crédit, la BankAmericard, qui a changé son nom en VISA en 1975. Un consortium de banques californiennes a lancé la Master Charge ( maintenant Mastercard ) afin de concurrencer la BankAmericard.

C'est grâce au Bank Holding Company Act de 1967, que BankAmerica Corp peut de nouveau se développer hors de Californie.

BankAmerica s'est développée hors de Californie en 1983 avec l'acquisition de Seafirst Corp basée à Seattle dans le Washington et de sa filiale, Seattle-First National Bank. Seafirst était dans une position difficile suite à une série de mauvais prêts dans l'industrie pétrolière. BankAmerica a continué à conserver le nom Seafirst jusqu'à la fusion de Bank of America avec NationsBank.

BankAmerica a enregistré d'énormes pertes en 1986 et 1987, à cause de mauvais placements dans le tiers monde, en particulier en Amérique latine. Le groupe renvoya son PDG d'alors, Sam Armacost, qui accusa son prédécesseur, A.W. (Tom) Clausen d'en être responsable. C'est ce même Tom Clausen qui fut nommé en remplacement de Armacost. Ces faits eurent comme conséquence une forte baisse des actions BankAmerica, rendant le groupe vulnérable à une OPA hostile.

First Interstate Bancorp of Los Angeles ( autrefois filiale de BankAmerica ), lança donc une offre à l'automne 1986 sur le groupe, offre que BankAmerica repoussa, et cela en vendant sa filiale FinanceAmerica à Chrysler ainsi que la firme de courtage Charles Schwab and Co. à M. Schwab. En 1987, l'action BankAmerica est tombée à 8 dollars pour rebondir fortement par la suite.

La nouvelle grande acquisition de BankAmerica arrive en 1992. A cette date BankAmerica acquiert sa concurrente californienne Security Pacific Corp. et sa filiale Security Pacific National Bank ainsi que d'autres banques en Arizona, en Idaho, en Oregon et au Washington. C'est alors, la plus grande acquisition bancaire de l'histoire. Les régulateurs fédéraux ont néanmoins exigé la vente de la filiale de Security Pacific dans le Washington, Rainier Bank, car l'association de Seafirst et Rainier Bank aurait donné une trop grande part de marché à BankAmerica dans cet État. Plus tard dans l'année, BankAmerica a acquis une banque du Nevada Valley Bank of Nevada.

En 1994, BankAmerica a acquis la Continental Illinois National Bank and Trust Co. of Chicago, qui était devenue propriété de l'État fédéral après avoir rencontrer les mêmes problèmes que Seafirst dans l'industrie pétrolière. A cette époque aucune autre banque n'avait les moyens de renflouer la banque. Avec cette fusion BankAmerica Corp. redevient la plus grande banque des États-Unis en termes de dépôts, avant de tomber au second rang en 1997 derrière NationsBank Corp., puis troisième en 1998, derrière North Carolina's First Union Corp.

En 1998, BankAmerica Corp. est acquise par NationsBank Corporation pour 64,8 milliards de dollars, pour ce qui est la plus grande opération bancaire de l'histoire à cette date. Alors que l'opération est techniquement un rachat de BankAmerica Corporation par NationsBank, l'opération est structurée comme une fusion entre les deux entités. Le nouveau groupe pris le nom de la proie et non du prédateur, à savoir Bank of America, mais le siège social du groupe reste à Charlotte. La banque répond toujours à la charte fédérale 13044 qui a été accordée à la Giannini's Bank of Italy le 1er mars 1927.

Malgré la taille gigantesque du nouvel ensemble, les régulateurs fédéraux ont seulement exigé la revente de treize agences au Nouveau-Mexique, dans des villes où Bank of America aurait possédé l'ensemble des agences bancaires. Ces cessions sont seulement exigés si une compagnie possède plus de 25 % des dépôts d'un État ou plus de 10 % sur l'ensemble du territoire. Le groupe ainsi constitué est donc présent dans vingt-deux États à travers 4 800 agences pour 570 milliards de dollars de capitaux.

En 2001, Hugh McColl, le PDG et Président du conseil d'administration démissionne et nomme Ken Lewis en tant que successeur. Le nouveau PDG se concentre alors davantage sur les performance financière du groupe, en totale rupture avec la l'onéreuse politique expansionniste de son prédécesseur.

En 2004, Bank of America rachète à National City Corp, National Processing Company, basée à Louisville pour 1,4 milliard de dollars. Cette nouvelle filiale, rebaptisée BA Merchant Services, traite une transaction sur six de VISA et de Mastercard. La compagnie fournit également des solutions financières pour des sociétés de transport et de santé.

En 2004, Bank of America acquiert FleetBoston Financial pour 47 milliards de dollars. Grâce à cette opération, le groupe renforce ses positions aux États-Unis où il possède 513 milliards de dollars de dépôt, loin devant le numéro deux JPMorgan Chase-Bank One avec $353 milliards et le numéro trois Wells Fargo avec $228 milliards (au 30 juin 2003).

Le 30 juin 2005, le groupe annonce son intention de racheter le géant de la carte de crédit, MBNA, pour 35 milliards USD en actions et en numéraire. La Fed donne son accord à la fusion de Bank of America et MBNA le 15 décembre 2005. La fusion, finalisée le 1er janvier 2006, fait de Bank of America le premier émetteur des cartes de crédit des États-Unis devant JPMorgan Chase. MBNA est rebaptisé Bank of America Card Services et possède plus de 40 millions de comptes aux États-Unis.

En mai 2006, Bank of America signe un accord avec la banque brésilienne Banco Itaú, selon lequel la banque brésilienne acquiert les opérations de BankBoston au Brésil, activité dont Bank of America avait hérité lors de sa fusion avec FleetBoston. Cette session représente 66 agences au Brésil pour environ 203 000 clients, mais aussi par la suite 44 agences au Chili et 15 en Uruguay. Au terme de cet accord, Bank of America récupère une participation de 2,2 milliards USD dans Banco Itaú, second groupe bancaire du Brésil, soit 5,8 % du capital.

Le 23 avril 2007, suite à l’annonce de la fusion entre les banques néerlandaise ABN Amro et britannique Barclays, Bank of America annonce avoir signé un accord pour reprendre les activités américaines de ABN Amro. Ainsi Bank of America mettrait la main sur LaSalle Bank pour 21 milliards USD. LaSalle Bank, dont le siège est à Chicago, possède 1,4 million de clients dans la banque de détail et 411 agences bancaires dans les États du Michigan, de l’Indiana et dans la région de Chicago. Cette acquisition mettrait Bank of America juste au-dessus des 10 % de dépôts autorisé pour une banque sur le territoire américain par les régulateurs. Cependant, le tribunal de commerce d'Amsterdam, a suspendu le vente de LaSalle suite à une plainte d’une association d’actionnaire, VEB, qui juge le vente comme étant une pilule empoisonnée pour dissuader toutes autres offres sur ABN Amro. L’accord entre Bank of America et ABN Amro prévoit une indemnité de 200 millions USD en cas d’échec de la vente. ABN Amro est la cible d’une contre-offre de la part d’un consortium de banque mené par Royal Bank of Scotland.

Bank of America fait construire en 2008 son nouveau siège social pour sa branche new-yorkaise. Le gratte-ciel sera situé sur la 42e rue et l'Avenue of the America, à Bryant Park, et comptera 200 000 m² d'espace de bureaux. Le bâtiment accueillera le siège social de la division banque d'affaire du groupe, mais aussi une grande partie du personnel à New York.

Le 15 janvier 2009, dans le cadre du Plan Paulson, le Département du Trésor des États-Unis a décidé d'injecter 20 milliards USD supplémentaires, portant son aide à un total de 45 milliards USD depuis octobre 2008. De plus, le gouvernement fédéral américain a décidé de garantir 118 milliards USD d'actifs toxiques, lesquels provenaient à 75 % de Merrill Lynch, société officiellement acquise le 1er janvier 2009 par Bank of America.

En haut



Bank of America Building (Baltimore)

Le Bank of America building est le bâtiment dont le sommet est de couleur dorée-cuivrée au centre droit.

Le Bank of America building est un gratte-ciel situé dans le quartier du Downtown de la ville de Baltimore dans l’État du Maryland aux États-Unis.

D'une hauteur de 155 mètres, il était le plus grand bâtiment du Maryland lorsqu’il fut construit en 1929. Conçu par la firme Taylor and Fisher, il possède un style renaissance maya et Art Deco. Son coût s’éleva à 3 millions de dollars et son sommet est constitué d’un toît cuivré et doré.

Peu après sa prise de possession par la banque Baltimore Trust Company en 1929, celle-ci fit faillite en 1933 et il fut alors reprit par la Public Works Administration du Maryland suite au New Deal. Le bâtiment fut racheté ensuite par la Maryland National Bank en 1961, qui fut elle-même rachetée par NationsBank en 1993. Le gratte-ciel fut rénové et prit son nom actuel lorsque NationsBank fusionna avec BankAmerica en 1997. Il est désormais le second plus haut batiment de Baltimore, doublé par le Legg Mason Building qui mesure 161 mètres.

En haut



Bank of America Corporate Center

Bank of America Corporate Center.jpg

La Bank of America Corporate Center est un gratte-ciel de Charlotte (Caroline du Nord), aux États-Unis.

Il est actuellement l'immeuble le plus élevé de la ville et de Caroline du Nord. La tour est le siège-social principal de la Bank of America.

En haut



Bank of America Tower (Miami)

La Bank of America Tower (autrefois CenTrust Tower) est un gratte-ciel de bureau de 47 étages et haut de 191 m situé à Miami, Floride (États-Unis). La tour a été construite entre 1984 et 1987.

En haut



Bank of America Tower

Le plus haut bâtiment de Seattle (Washington, États-Unis), autrefois connu sous les noms de Bank of America Tower puis Columbia Seafirst Center, est maintenant surnommé Columbia Center. Seattle possède néanmoins un autre immeuble baptisé Bank of America Fifth Avenue Plaza.

En haut



Bank of America Plaza (Dallas)

Bank of America Plaza - Dallas.jpg

La Bank of America Plaza est un gratte-ciel de 72 étages situé sur 901 Main Street dans le quartier des affaires de Dallas au Texas. Avec une taille structurale de 281 mètres (921 pieds), c'est le gratte-ciel le plus haut de la ville. C'est aussi le 3e plus haut bâtiment du Texas et le 19e aux États-Unis. Il contient environ 171 000 m² (1,900,000 pieds²) de bureaux. Le building fut conçu par JPJ Architects Inc. et HLM Design. Sa construction débuta en 1983 et se termina en 1985. On le surnomme parfois "The Green Building", "The Green Tower" et "Jolly Green Giant" à cause de ses lumières vertes à l'argon utilisées la nuit.

En haut



Bank of America Tower (New York)

BankOfAmericaTowerSite.jpg

La Bank of America Tower est un gratte-ciel de bureaux en construction situé à New York (New York, États-Unis). Le coût total du projet s'élève à 1 milliard de dollars. La tour est située à proximité de la Sixième Avenue, entre la 42e rue et la 43e rue, en face du Bryant Park dans le quartier de Midtown. Le bâtiment respecte des normes énergétiques et écologiques très poussées, ce qui devrait en faire l'un des bâtiments les plus “verts” au monde. La construction de la tour devrait s'achever en 2009, et comme son nom l'indique, la Bank of America en sera le principal occupant.

La Bank of America Tower possèdera deux spires (pointes au sommet de l'immeuble) dont l'une culminera, antenne comprise à 366 mètres, alors que la seconde ne dépassera pas 293 mètres, mais sera pourvue d'une turbine éolienne qui générera une partie de l'énergie nécessaire au fonctionnement de l'immeuble. Le building comportera 54 étages, et offrira une surface totale de bureaux de 204.000 m². Lors de son achèvement en 2009, la bank of America Tower deviendra la seconde plus haute tour de New York,derrière l'Empire State Building (381 mètres), avant la construction en 2010 de la Freedom Tower, qui deviendra la plus haute tour de la ville avec 541 mètres.

Dans le rapport fourni par la Bank of America, le bâtiment présentait de nombreuses innovations écologiques allant dans le sens du développement durable. Parmi celles-ci, des turbines éoliennes, des plaques d'isolation transparentes qui maximisent la lumière naturelle tout en retenant la chaleur, et des diodes éléctroluminescentes qui réduisent spontanément leur intensité le jour. En outre, un système de canalisations devrait permettre de recueillir l'eau de pluie et de la réutiliser. La Bank of America a aussi déclaré que le bâtiment utiliserait massivement des matériaux recyclables ou recyclés. En outre, des filtres à air permettront de purifier l'air du bâtiment avant de “rejeter” cet air dépollué dans la ville, ce qui pourrait faire de la Bank of America Tower le “filtre à air” de Manhattan.

La Bank of America Tower pourrait ainsi devenir le premier bâtiment à répondre aux normes avancées par le Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) qui fait la promotion d'écoconstruction. Le building répondrait également aux critères de la norme “Haute Qualité Environnementale”.

En haut



Source : Wikipedia