Areva

3.4045848823246 (1614)
Posté par marvin 09/03/2009 @ 00:07

Tags : areva, energie, economie, environnement

Dernières actualités
Observatoire de santé autour des mines d'uranium : coup de pub d ... - Echo-Nature
Soucieuse de redorer une image qui peine à conserver sa crédibilité, AREVA multiplie les campagnes de publicité pour témoigner de son engagement à réduire au mieux l'impact de ses activités. Dernière innovation en date, le groupe a annoncé la création...
Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris - nouvelobs.com
AREVA. Le Koweït va ouvrir des discussions dans le domaine du nucléaire civil avec Areva dans les prochains jours, a déclaré dimanche la ministre de l'Economie Christine Lagarde. * COLAS. Le P-DG du spécialiste de la construction d'autoroutes,...
Nucléaire civil - Le Koweït va engager des discussion avec Areva - Reuters
KOWEIT CITY, 21 juin (Reuters) - Le Koweït va ouvrir des discussions dans le domaine du nucléaire civil avec Areva (CEPFi.PA: Cotation) dans les tous prochains jours, a déclaré dimanche la ministre des Finances Christine Lagarde....
Meeting Areva: Un duel Vlasic-Friedrich - Sports.fr
Le programme du meeting Areva de Paris Saint-Denis est de plus en plus alléchant. Laurent Bocquillet, le directeur du meeting, a confirmé sur le site officiel la présence des deux stars de la hauteur féminine, Blanka Vlasic et Ariane Friedrich,...
Areva partenaire d'un EPR dans l'Ohio - Enviro2B
Dans le cadre du lancement d'un premier parc industriel dédié aux énergies propres aux Etats-Unis, le français Areva, ainsi que les américains Duke Energy et UniStar Nuclear Energy annoncent être entrés en négociation exclusive pendant une période de...
Areva va construire un nouveau réacteur EPR aux Etats-Unis - Europe1
Areva renforce sa présence aux Etats-Unis. Le groupe nucléaire français a annoncé jeudi le lancement, d'un projet de centrale nucléaire dans l'Ohio qui utiliserait la technologie EPR (réacteur de 3e génération). Le projet sera installé dans un parc...
Un ticket Alstom-Schneider pour le rachat d'Areva T&D ? - Le Figaro
D'après le magazine économique L'Usine Nouvelle, Alstom et Schneider seraient tombé d'accord pour racheter ensemble la filiale de transmission et distribution d'Areva. Alstom et Schneider vont-ils se partager la filiale T&D d'Areva?...
Tractations autour du capital d'Areva - Le Figaro
Pour Areva, la date du 30 juin se rapproche à grands pas. Ce jour-là se tiendra un conseil de surveillance, prévu de longue date, qui devrait statuer sur les moyens de restaurer les marges de manœuvres financières du groupe nucléaire....
Areva : met en place un programme de veille sanitaire autour de ... - Boursier.com
(Boursier.com) -- Areva et les associations SHERPA et Médecins Du Monde ont conclu ce jour un accord "sans précédent" portant sur la création d'observatoires de la santé autour des sites miniers exploités par le groupe nucléaire et d'un Groupe...
Areva : accord pour l'entrée de KHNP au capital de l'usine Georges ... - Boursier.com
(Boursier.com) -- Anne Lauvergeon, Présidente du Directoire d'Areva, et Kim Jong Shin, Président de Korea Hydro & Nuclear Power Co. Ltd (KHNP), ont signé un accord portant sur la prise d'une participation de 2,5 % de l'électricien sud-coréen au capital...

Areva

Logo de Areva

Areva est présent industriellement dans 43 pays et dispose d'un réseau commercial présent dans plus de 100 pays.

Sa présidente est Anne Lauvergeon depuis la création du groupe en 2001. Elle était auparavant PDG de la Cogema, une des entité ayant donné naissance à Areva, depuis 1999.

En 2007, Areva compte environ 65 500 employés (après cession de FCI, 70 000 avant cette cession) et contrôle un grand nombre de filiales dont les principales sont listées ci-dessous (au 31 décembre 2007).

Le pôle Aval a représenté en 2007 environ 15 % du chiffre d’affaires d’Areva, soit 1 738 millions d’euros. Ses activités concernent le traitement et le recyclage des combustibles usés, après utilisation dans les réacteurs.

Le pôle Transmission et Distribution représente 36 % du chiffre d’affaires consolidé d’Areva en 2007, soit 4 327 millions d’euros.

Ce pôle regroupe des activités de production, d’installation et de maintenance des équipements de transmission et distribution d’électricité, en haute et moyenne tension. Ses activités industrielles sont réparties sur soixante et onze sites dans une quarantaine de pays, ses activités commerciales dans une centaine de pays.

En mai 2005, Areva a cédé la totalité des 28,4 % qu'elle détenait dans Assystem Brime.

En octobre 2005, FCI, la filiale spécialisée dans la connectique, a été cédée au fonds d'investissement Bain Capital.

La répartition des implantations est très variable selon les Business Units. Les activités minières sont réparties au Niger, au Canada et au Kazakhstan. Les BU Chimie et Enrichissement, ainsi que Traitement, Recyclage ou Assainissement sont implantées uniquement en France. La BU Combustible en France, mais également en Europe hors France et aux États-Unis.

Areva est implanté aux États-Unis à travers 42 sites, à la fois industriels et commerciaux, dans 20 États. Le groupe emploie 5 300 salariés aux États-Unis, où son chiffre d’affaires s’élève à 1,7 milliard de dollars en 2006 (triplé en trois ans).

Le 8 août 2005, les États-Unis ont adopté l’Energy Policy Act (loi sur l’Énergie), qui inclut notamment un certain nombre de mesures pour encourager les électriciens à construire de nouveaux réacteurs. Areva espère profiter de cette tentative de relance du programme nucléaire américain pour promouvoir sa technologie, et en particulier son réacteur EPR.

En 2005, Areva et Constellation Energy, l’un des principaux électriciens américains, ont créé la co-entreprise Unistar Nuclear, qui a pour mission de promouvoir et commercialiser la technologie EPR aux États-Unis. En 2006, Unistar a annoncé un accord entre Areva et BWX Technologies, acteur américain de l'industrie nucléaire, pour la fabrication de composants pour l’EPR américain. Des électriciens américains, comme Ameren ou Fresno, ont alors exprimé leur intérêt pour la construction d’EPR. Areva déposé le 11 décembre 2007 un dossier de certification du réacteur EPR, auprès de l'autorité de Sûreté américaine (NRC, National Regulatory Commission), franchissant une nouvelle étape vers la mise en service, envisagée dès 2015, du premier EPR aux États-Unis.

Dans le domaine du recyclage des combustibles, l'alliance INRA (International Nuclear Recycling Alliance), conduite par Areva et Mitsubishi Heavy Industries, a signé un contrat avec le Department of Energy (DOE) pour étudier le développement aux États-Unis d'une usine de traitement des combustibles nucléaires usés, et d'un réacteur de génération avancée pour les recycler. Ce contrat s'inscrit dans le cadre du programme Global Nuclear Energy Partnership (GNEP).

Le groupe emploie 2 600 personnes en Chine.

Areva a contribué à la construction de neuf des onze centrales nucléaires en service à ce jour en Chine. Le groupe a en particulier construit les îlots nucléaires de Daya Bay (en service depuis 1993-1994) et de Ling Ao (en service depuis 2002), et fourni des équipements pour les centrales de Qinshan, Tianwan et Hongyanhe.

Depuis 2004-2005, Areva a signé de nouveaux contrats en Chine, concernant la construction de quatre nouvelles centrales nucléaires (en particulier la réalisation de la phase 2 de Ling Ao II et de la phase 2 de Qinshan II).

En novembre 2007, Areva et China Guangdong Nuclear Power Corporation ont signé le plus grand contrat de l’histoire du nucléaire civil, d’une valeur de 8 milliards d’euros . Ce contrat porte sur la construction de deux réacteurs de nouvelle génération EPR à Taishan (province du Guangdong) et sur l’ensemble des matières et services nécessaires à leur fonctionnement. Après la Finlande et la France, la Chine comptera donc les 3e et 4e EPR en construction dans le monde.

Areva exploite l'uranium du Niger, 5e producteur mondial, depuis quarante ans, jouant le rôle de deuxième employeur au Niger, après l'État.

Areva bénéficie d'un tarif avantageux de 27 300 francs CFA (41 €) le kilogramme d'uranium, alors que le prix du marché, se situe à 122 000 francs CFA le kilo (186 €). Ces tarifs privilégiés ont été obtenus grâce au contexte de la décolonisation ; en 1961, la France et certains pays d'Afrique de l'Ouest, ont passé des accords selon lesquels l'ancienne puissance coloniale garantissait la sécurité et la stabilité, en échange de la primauté sur leurs ressources minières. Areva est soupçonné de connivence avec la nouvelle rebellion Touareg du MNJ (Mouvement des Nigériens pour la justice) qui opère dans les régions septentrionales du Niger. Ainsi, le conseiller à la sécurité Gilles Denamur et le directeur général d'Areva au Niger Dominique Pin ont été expulsés en juin et août 2007 après les attaques du MNJ sur Tezerzet et Imouraren, attaques au cours desquelles des véhicules ont été emportés et un poste avancé de l'armée nigerienne détruit. D'après le président nigérien Mamadou Tandja, ce soutien présumé du groupe nucléaire français au MNJ vise à empêcher des compagnies étrangères concurrentes de s'installer dans la région où le MNJ est présent.

Le Niger et Areva avaient toutefois renouvelé jusqu'à fin 2007 les accords qui les lient. Le prix de l'uranium va augmenter et le Niger va pouvoir vendre directement pour son propre compte 300 tonnes sur le marché. Pour ce qui concerne la prospection de l'uranium, Areva sera désormais traité au même titre que les nouveaux partenaires du Niger, a indiqué Mme Mindaoudou sans préciser de qui il s'agissait. Le samedi 8 septembre 2007, d'importantes manifestations ont eu lieu au Niger pour réclammer le « départ d'Areva » du pays.

Malgré ces rebondissements et l'insécurité croissante du Nord-Niger, Areva a annoncé à la mi-janvier 2008 des investissements majeurs (plus d'un milliard d'euros) sur le site d'exploitation d'Imouraren, et la conclusion d'un accord mettant fin à des mois de tensions avec les autorités nigériennes. Il est ainsi prévu de créer 1 400 emplois directs sur ce site qui devrait devenir d'ici 2011 la plus grande mine Afrique de l'Ouest. Les avantages seraient cependant aussi évidents pour l'industrie nucléaire française qui pourra, une fois la mine en pleine activité, avec un rendement de 5 000 tonnes d'uranium par an, assurer 100 % de ses besoins en uranium – voire plus – ce qui lui permettrait de devenir à son tour exportateur.

Le 23 janvier 2008, en marge du forum économique mondial, des ONG du monde entier ont attribué à Areva, parmi 40 sociétés en lice (notamment le groupe pharmaceutique Bayer CropScience et le groupe alimentaire américain Dole), un double lauréat d'« Oscar de la honte » de l'entreprise la plus irresponsable de l'année . Le géant du nucléaire français rafle la mise en cumulant le Public eye award et le prix du public (7 776 votes d'internautes contre seulement 1 623 à Bayer CropScience) pour avoir « extrait de l’uranium dans des conditions totalement scandaleuses » au Niger. Un communiqué de la CRIIRAD du 23 janvier 2008 confirme par ailleurs que : « les études conduites par son laboratoire, aussi bien en France qu’au Niger, lui ont permis d’établir l’importance des problèmes associés aux activités minières d’AREVA et ses filiales : pollution de l’environnement, et notamment des cours d’eau, dispersion des stériles radioactifs dans le domaine public, absence de confinement des résidus radioactifs, graves anomalies dans les plans de surveillance, violation des limites de dose internationales, carences graves dans le contrôle des pouvoirs publics, etc. L’attribution des Public Eye Awards 2008 à AREVA montrent que ni les ONG ni les citoyens ne sont dupes de l’image de marque que s’est fabriqué le groupe à grand renfort de budgets publicitaires. ».

En janvier 2007, Areva a remporté deux contrats portant sur la modernisation de la tranche 2 de la centrale d'Oskarshamn et l'extension de la durée de vie de la tranche 4 de la centrale de Ringhals .

Areva a été créé le 3 septembre 2001, par la fusion de CEA Industrie, Framatome et Cogema.

Sa raison sociale est AREVA S.A. Le nom Areva n'est pas un sigle, il a été inspiré par l'abbaye d'Arevalo, en Espagne. Néanmoins, le groupe écrit son nom en majuscules, AREVA.

La branche transmission et distribution d’électricité (Areva T&D) a été achetée à Alstom le 9 janvier 2004.

La privatisation d'Areva a été annoncée par le gouvernement français depuis 2003, mais a été reportée plusieurs fois, notamment au profit des privatisations de GDF et d'EDF. Fin octobre 2005, le premier ministre Dominique de Villepin a annoncé qu'il suspendait le processus. L’élection de Nicolas Sarkozy en mai 2007 a ravivé les discussions autour d’une possible ouverture du capital d’Areva. Le 31 août 2007, Anne Lauvergeon insistait sur la nécessaire évolution du capital pour financer le développement du groupe.

Au cours des années 1990, Areva a développé un nouveau réacteur nucléaire : l'EPR. La commercialisation a débuté au cours des années 2000.

L’EPR est un réacteur de 3e génération d’une puissance de 1 600 MW. Le premier EPR est en cours de construction en Finlande, sur l’île d’Olkiluoto. La mise en service, maintes fois retardée, est actuellement prévue en 2011.

En 2006, une campagne à l'échelle mondiale, « Experts en énergie », gérée par Euro RSCG C&O, et réalisée par le collectif français H5, s’est donné comme but de « renforcer la visibilité de la marque, de développer ses compétences et de montrer la cohérence de ses activités dans le domaine de l’énergie. » Cette campagne, illustrée par la célèbre chanson "Funky town", a été critiquée par les antinucléaires qui ont dénoncé "la contamination funky".

Areva sponsorise également des bateaux français à la Coupe de l'America : Défi Areva en 2003, Areva Challenge en 2007. Ce parrainage a suscité de vives protestations en Australie et en Nouvelle-Zélande, pays dont les opinions publiques sont opposées au nucléaire, mais aussi en France où les antinucléaires ont dénoncé une provocation, estimant que le vent était lié aux énergies renouvelables et non au nucléaire.

Dans une interview au magazine économique "Challenges", Anne Lauvergeon directrice du groupe déclarait le 10 juillet 2008 : "L'uranium est un des éléments moteurs de notre succès. Notre modèle, c'est... Nespresso : nous vendons les cafetières, et le café qui va avec. Et le café, c'est très rentable. Ainsi en Chine, nous avons vendu deux îlots nucléaires, plus 35% de la production d'Uramin, dont nous sommes propriétaires. Cela illustre notre modèle intégré".

Areva est une société anonyme de droit français à directoire et conseil de surveillance.

Le Conseil de Surveillance peut décider de la création de Comités dont il fixe la composition et les attributions, et qui exercent leur activité sous sa responsabilité.

Les membres du directoire sont nommés par le conseil de surveillance pour une durée de 5 ans.

Les ambitions d'Anne Lauvergeon sont toutefois contre-carrées par la non-privatisation du groupe décidée par le gouvernement. Par ailleurs, la manière dont elle a conduit sa réélection à la tête d'Areva a fâché Thierry Breton, le ministre de l'industrie de l'époque.

Le mariage avec Alstom est régulièrement envisagé, de même qu'un rapprochement avec Bouygues. De plus, Areva ne dispose pas de suffisamment de trésorerie pour opérer des rachats massifs alors qu'il doit faire face à des grands chantiers : la construction d'un réacteur nucléaire en Finlande, d'une usine d'enrichissement en France et le futur EPR de Flamanville.

Suite au retard du chantier de l'EPR Finlandais, Areva doit provisionner pour verser des pénalités à TVO. Une provision de 60 millions d'euros a été passée en 2005, puis une provision évaluée à 200 millions d'euros au premier semestre 2006. A fin 2006, le montant de ces provisions est estimé à 700 millions d'euros. En 2007, de nouvelles provisions devraient être passées pour un montant évalué entre 500 et 700 millions d'euros, ce qui porterait le surcoût à 1,5 milliard d'euros.

4 % du capital Areva sont cotés à Euronext Paris sous la forme de certificats d’investissement (CI), actions sans droit de vote. Cela représente 1 429 108 certificats d’investissements cotés.

En haut



Areva Challenge

Areva Challenge, anciennement nommé K-Challenge est un syndicat français participant à la Coupe de l'America. Son propriétaire est Stéphane Kandler et son nom fait référence au sponsor Areva.

Le barreur est Sébastien Col qui a remplacé Thierry Péponnet.

Le bateau est baptisé le 24 novembre 2006, son parrain est l'acteur Jean-Marc Barr.

En haut



Areva NP

Logo areva.png

Areva NP, précédemment Framatome ANP (Advanced Nuclear Power - jusqu'au 1er mars 2006), est une entreprise de fourniture pour l'industrie nucléaire fondée en 2001, par l'entreprise française Framatome et l'entreprise allemande Siemens. Son siège est à La Défense.

En haut



Areva T&D

Logo areva.png

Areva Transmission et Distribution est la filiale du groupe Areva spécialisée dans les métiers de la transmission et de la distribution de l'électricité.

AREVA T&D, filiale du groupe AREVA, est un des trois leaders mondiaux spécialisé dans la transmission et la distribution d'électricité (produits, systèmes clé en main, automatismes, disjoncteurs, interrupteurs, sectionneurs, traversées, process de contrôle HTA, transformateurs de puissance ou embarqués), à l'exclusion des lignes électriques elles-mêmes.

Dans la division GIS (Gas Insulated Substations) le site d'Aix-les-Bains (Savoie - France) conçoit, produit et assure le SAV de postes à isolation gazeuse pour des tensions allant de 245 à 550 kV. Le site d'Aix-les-Bains est certifié ISO 9001 - ISO 14001 et OHSAS 18001.

Dans la division AMT (Appareillages, Moyennes, Tensions) et FSM (France, Service, Mâcon), le site de Mâcon (Bourgogne - France) emploie 700 personnes, conçoit, produit et assure le SAV d'appareillages moyenne tension HTA (disjonteurs, interrupteurs, sectionneurs de 5 à 36 kV et process de contôle) complément indispensable à la distribution d'électricité industriel et public. Le 1er janvier 2007, le site de Mâcon a décidé de fermer son atelier tôlerie peinture.

Le site de Mâcon est certifié ISO 9001 - ISO 14001 - OHSAS 18001 - MASE et UIC.

Dans la division PCL (Protection et Contrôle), le site de Lattes (Hérault - France) conçoit, intègre et assure la maintenance de systèmes de protections ainsi que des systèmes de contrôle-commande numérique.

AREVA T&D est l'ancienne branche T&D d'Alstom, elle-même majoritairement issue de Cegelec, lorsque cette dernière était filiale de GEC-Alsthom. Elle a été rachetée par Areva fin 2003 pour 913 millions d'euros.

Le groupe AREVA a fermé en août 2006 le site de Saint-Ouen. Celui-ci fabriquait des transformateurs de puissances destinés aux exploitants de réseau électrique comme EDF, ainsi que des transformateurs embarqués pour locomotives (les trains les plus célèbres ont été l'Eurostar, Thalys, le TGV POS ou les dernières BB fret de la SNCF) ce site était l'un des fleuron d'ALSTHOM depuis sa construction en 1922.

En 2006, AREVA T&D comptait 23 000 collaborateurs et représentait un chiffre d'affaires de 3 724 millions d'euros (34 % des ventes d'Areva ).

En haut



Areva NC

Logo areva.png

Areva NC, anciennement Cogema (Compagnie générale des matières nucléaires, jusqu'au 1er mars 2006), créée en 1976, est une entreprise française, filiale à 100 % du groupe public Areva, spécialisée dans les activités liées au cycle de l'uranium en tant que combustible nucléaire : exploitation de mines, production et enrichissement du combustible, traitement et recyclage des combustibles usés et assainissement et démantèlement d'installations.

Areva NC (NC : Nuclear Cycle) est présente en France et à l'international, sur les cinq continents dans plus de 30 pays. Elle exploite notamment, en France, l'usine de retraitement de la Hague, dans la Manche, ainsi que le site nucléaire de Marcoule, celui de Pierrelatte (Site nucléaire du Tricastin) et le centre de recherche de Cadarache. Elle emploie environ 19 000 salariés.

En haut



Tour Areva

Tour Areva en octobre 2008

La tour Areva (anciennement tour Fiat jusqu'en 1995, puis tour Framatome) est un gratte-ciel de bureaux situé dans le quartier d'affaires de La Défense, en France (précisément place Jean Millier, à Courbevoie, 48°53′32″N 2°14′31″E / 48.89222, 2.2419448°53′32″N 2°14′31″E / 48.89222, 2.24194).

Construite en 1974, elle mesure 184 m de haut. A son achèvement, elle était la plus haute tour de la Défense. Elle est désormais dépassée par la tour Total et la tour T1. Il s'agit d'une des tours emblématiques de la 2e génération de tours de la Défense.

Elle prend la forme d'un parallélépipède noir. Sa façade est recouverte de granite sombre, ses fenêtres sont fumées et s'élargissent avec l'altitude pour limiter l'effet de hauteur. Les architectes auraient été inspirés pour cette forme par les monolithes présentés dans le film 2001, l'odyssée de l'espace de Stanley Kubrick.

Le projet initial prévoyait une tour jumelle qui aurait dû être construite à l'emplacement de l'actuelle tour Total.

L'emplacement de la tour Areva dans le plan-masse de la Défense avait pour nom de code "CB1".

En haut



Source : Wikipedia