Alstom

3.4827338129311 (1390)
Posté par marvin 12/03/2009 @ 08:12

Tags : alstom, energie, economie, environnement

Dernières actualités
Marchés : après bourse à Paris, Kaufman and Broad grimpe, Alstom ... - Boursier.com
Hors séance régulière ce soir à Paris, on notera les hausses de Kaufman and Broad qui flambe de 2,4%, de Total qui grimpe de 0,2% et d'Alcatel-Lucent qui reprend 0,1%. A l'inverse, Klepierre et Alstom reculent tous deux de 0,9%, Sopra cède 0,7% et Saft...
Alstom toujours intéressé pour racheter Areva T&D - La Tribune.fr
Lors de l'assemblée générale de ce mardi, le PDG d'Alstom, Patrick Kron, a déclaré vouloir "privilégier la croissance interne" mais reste intéressé par l'acquisition d'Areva T&D. Il attend qu'elle soit officiellement mise en vente....
Amiante - Les salariés d'Alstom Belfort déboutés en appel - Reuters
STRASBOURG, 24 juin (Reuters) - La cour administrative d'appel de Nancy a refusé mercredi le classement des usines Alstom de Belfort en "sites amiante", infirmant un jugement de première instance rendu en 2007 par le tribunal administratif de Besançon....
L'industrie, c'est lui - Le Monde
Une idée qu'il s'est forgée en 2003, en traitant du dossier Alstom. A cette époque, il est ministre des finances. Le géant français du ferroviaire et de l'énergie (110 000 salariés) est en passe d'être dépecé. Le groupe est en faillite, surendetté,...
Alstom, Bouygues et Colas prolongent le métro du Caire - L'Usine Nouvelle
Pour un montant total de 420 millions d'euros, la deuxième phase de la ligne 3 du métro du Caire a été officiellement attribuée hier à six industriels français : Alstom, Bouygues, Colas Rail, Eurovia, Thales et Vinci. Orascom et Arab Contractors,...
ALSTOM : Risque de baisse depuis les résistances - TF1
Le MACD est négatif et inférieur à sa ligne de signal. Cette configuration dégrade les perspectives sur le titre. Le RSI n'indique pas encore une survente donc la poursuite de la baisse est techniquement possible. Inférieurs à 20, les stochastiques...
Collision du métro à Washington: les freins du train auraient dû ... - 20minutes.fr
Selon le Washington Post, ce système a connu plusieurs défaillances par le passé et son constructeur, Alstom Signaling (filiale du groupe industriel français Alstom) en a remplacé plusieurs. Le journal explique également que les autorités fédérales ont...
Captage du CO2 en Norvège : Alstom et StatoilHydro signe un contrat - Actu-environnement.com
Le groupe industriel Alstom a annoncé jeudi avoir signé un contrat d'ingénierie, d'approvisionnement et de construction avec le groupe pétrolier norvégien StatoilHydro, pour le compte des partenaires du Centre européen de technologie du CO2 de Mongstad...
GE Energy ouvre un centre de recherche à Belfort - L'Usine Nouvelle
Depuis l'intégration de l'activité turbines à gaz d'Alstom en 1999, l'usine de Belfort est le seul site de France à produire des turbines de moyenne et grande puissance, développant jusqu'à 440 MW. L'inauguration du centre technologique coïncidait avec...
La Bourse de Paris ne se reprend pas - La Tribune.fr
Toujours concernant Areva , Alstom s'est de nouveau déclaré intéressé pour racheter la filiale de Transmission et de Distribution du groupe nucléaire. Il a par ailleurs confirmé son objectif de marge pour 2009-2010. Le titre Alstom est en baisse ce...

Alstom

Train de Alstom utilisé par le Métro de São Paulo.

Alstom (originellement Alsthom) est un groupe industriel français présent dans deux grands métiers : la production d'électricité (environ 2/3 de l'activité d'Alstom avec les secteurs Power Systems et Power Service) et la construction ferroviaire (environ 1/3 de l'activité du groupe pour Alstom Transport), et souvent n°1 mondial sur certains secteurs spécialisés. Son offre inclut à la fois les systèmes, les équipements et les services.

L'activité de construction navale (Queen Mary 2 par exemple) a été cédée en 2006.

À l'origine Als.Thom puis Alsthom, contraction de «Alsace» et de «Thomson» était le résultat de la fusion, réalisée en 1928, d'une partie de la SACM (Société Alsacienne de Constructions Mécaniques à Mulhouse puis à Belfort), spécialiste de la construction de locomotives, et de la Compagnie Française Thomson-Houston, société franco-américaine spécialiste des équipements de traction électrique et de la construction électro-mécanique. Auguste Detœuf en fut le premier administrateur délégué.

Par la suite, les deux maisons mères ont choisi de se recentrer sur leurs métiers de base, l'électronique de défense pour GEC (renommée Marconi Plc en 1999) et les télécommunications pour Alcatel Alsthom, devenue entretemps Alcatel, et ont décidé de vendre en bourse la majorité (52 %) du capital de GEC Alsthom, en conservant chacune 24 %. Ce fut la plus grosse opération d'introduction en bourse d'une société européenne, en dehors des privatisations. Elle remporta un grand succès dans un climat d'euphorie boursière.

Affaibli au moment de sa mise en bourse par des fonds propres réduits par un dividende exceptionnel versé à ses précédents actionnaires (Marconi 230 M€, Alcatel 230 M€), puis pénalisé par les difficultés de ses turbines à gaz de grande puissance GT24/26, héritées d'ABB, le groupe connaît une grave crise financière en 2003 peu de temps après le remplacement de son président-directeur général. Cette crise, aggravée par les difficultés de délivrance des cautions bancaires, est surmontée en moins de deux ans notamment grâce à deux augmentations de capital successives, l’intervention de l’État (finalement autorisée en 2004 par la Commission européenne après une négociation difficile avec le gouvernement français, impliquant principalement le Ministre de l’Économie, des Finances et de l'Industrie de l'époque, Nicolas Sarkozy) et la mise en œuvre d’un important programme de cessions.

En huit ans, de 2001 à 2008, le chiffre d'affaires du groupe a baissé de 32%, alors que sur la même période, l'indice des prix a progressé de 18,9% et que le prix de l'énergie, le secteur principal d'Alstom, a en moyenne été multiplié par trois.

Le groupe Alstom compte deux métiers, le transport et l'énergie, et trois secteur : Alstom Power Systems (construction de centrales électriques), Alstom Power Service (service auprès des exploitants de centrales électriques) et Alstom Transport (équipements et services de transport ferroviaire). Son chiffre d'affaires, 13,5 milliards d'euros en 2005-2006, est réalisé à près de 90 % hors de France. Le groupe emploie environ 65 000 personnes dans 70 pays.

Certains produits sont connus de tous : TGV, Queen Mary 2 (activité marine dorénavant vendue), d’autres, plus discrets, sont tout aussi innovants (APS).

Alstom est signataire du Pacte PME.

Alstom marine était la division marine d'Alstom, elle regroupait les chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire et Leroux Naval à Lorient. Cette branche a été vendue en 2006 à Aker Yards.

Au 26 juin 2006 : flottant 75,24 %, Bouygues 25,1 % (avril 2006), salariés 1,5 %.

Fin avril 2006, Alstom et Bouygues ont en effet annoncé la reprise par ce dernier de la part de l'État, cette transaction ayant été finalisée le 26 juin 2006 après autorisation de la Commission européenne.

Le 31 juillet 2006, Alstom réintègre le CAC 40, quitté en avril 2002.

L'année comptable d'Alstom court du 1er avril au 31 mars de l'année suivante.

Alstom, avec Veolia, est mis en cause dans l'affaire du Tramway de Jérusalem.

En haut



Alstom LHB Coradia LINT

LINT 27

Les autorails Alstom LHB Coradia LINT sont des types de train de voyageurs diesel à unités simples ou multiples. Ils sont fabriquées par Alstom. L’ acronyme LINT correspond à l’abréviation en allemand de Leichter Innovativer Nahverkehrstriebwagen (autorail léger innovant de transport local).

Ces autorails ont été conçus par l’entreprise Linke-Hofmann-Busch (LHB) et, après le rachat de LHB par Alstom, ils furent commercialisés sous le nom d’Alstom Coradia. Ils ont pour caractéristique une très forte capacité d'accélération qui les rend performants sur les petites lignes à voie sinueuse. En effet, ils récupèrent le temps perdu dans les courbes grâce à leur accélération dans les lignes droites. D'autre-part, certains d'entre-eux sont équipés à l'intérieur de distributeurs automatiques de billets.

La dénomination des modèles correspond à la longueur des véhicules : Le modèle à unité simple LINT 27 a une longueur de 27,26 mètres. Il est répertorié en classe 640 par la Deutsche Bahn. Le modèle à double unités LINT 41 a une longueur de 41,89 mètres et il est répertorié en classe 648 par la Deutsche Bahn. D’autres configurations ont été prévues mais ne sont pas encore fabriquées.

Véhicule d’une seule unité disposant d’une puissance de 315 kW avec une vitesse maximum de 120 Km/h. Chaque train dispose de 52 places en 2e classe, 8 en 1re classe, et 13 sièges relevables. Ces trains ont d’abord été principalement utilisés sur des lignes non électrifiées Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Véhicule composé de deux unités disposant de même d’une puissance de 315 kW. Ces trains ont d’abord été principalement utilisés sur les lignes non électrifiées de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Ils sont aussi particulièrement populaires dans d’autres pays européens comme le Danemark où ils sont exploités par des compagnies privées telles que Arriva et Hovedstadens Lokalbaner, ainsi que dans les provinces orientales des Pays-Bas, où ils sont exploités par Syntus.

En haut



Alstom Power Service

Alstom Power Service est, au sein du groupe Alstom, le secteur consacré aux services pour les sociétés d'électricité. Numéro 1 mondial dans cette activité, Alstom Power Service emploie environ 18 000 personnes dont près de 2000 en France. Son chiffre d'affaires s'est élevé à 3,2 milliards d'euros en 2006-2007 (+18%) et représente près du quart du chiffre d'affaires du groupe. Pour ce même exercice 2006-2007, son résultat s'élève à 510 millions d'euros, soit la moitié du résultat total du groupe Alstom.

L'entreprise se compose de quatre régions dans le monde. Au sein de la région 2 (Europe-Afrique), on trouve les zones SEE (South East Europe), NWE (Nord West Europe), NEE (Nord East Europe), CEA (Central Europe south Africa), Russia/CIS et WEA (Western Europe and north Africa).

La zone WEA regroupe la France, la Belgique et les pays francophones d'Afrique du nord. Cette zone Power Service se compose de six entités spécialisées : GES, TUS, TPS, Technos, PAL et Field Service. La zone WEA est sous la responsabilité de Walter Graenicher, président d'Alstom Power Service, et a comme premier vice-président Paul Moneyron, également directeur d'Alstom Power Service en France.

Ce service, dédié aux prestations sur les alternateurs, est entièrement basé à Belfort sous la direction de Patrick Baudin. La majeure partie de ses effectifs, affectée à l'ingénierie et à la recherche et développement, travaille à l'amélioration des solutions de maintenance, de remise à niveau et de réparation des alternateurs des centrales clientes d'Alstom Power Service.

Service des machines tournantes industrielles et des turbines à vapeur, basé à La Courneuve.

Service global sur les installations de production d'énergie, services spécifiques chaudières et équipements auxiliaires électriques et mécaniques, basé à La Courneuve.

La structure de R&D repose sur une dizaine de sites parmi les 70 pays où est présent Alstom Power Service.

Avec le vieillissement progressif des équipements de production d'électricité, les inspections régulières deviennent de plus en plus importantes pour garantir la disponibilité des centrales. Pour les réaliser, Alstom Power Service a, par exemple, développé un programme de R&D qui permet d'utiliser la robotique, par le biais d'appareils télécommandés pour les inspections du site de production client. Les équipes ont notamment collaboré avec des universités et des entreprises comme l'Institut de robotique de l'Institut fédéral suisse de technologie (ETH) à Zurich.

La recherche et développement de Power Service est également tournée vers l'amélioration des systèmes de contrôle des centrales afin de prévenir les arrêts de production forcés. En plus des inspections sur site, des systèmes de contrôle à distance ont été élaborés afin de rendre plus efficace le suivi de la production d'électricité.

Enfin, avec la prise en compte par le monde entier des impératifs environnementaux, Alstom Power Service a du engager un effort de recherche sur la remise à niveau des centrales électriques existantes.

Le groupe Alstom compte des entreprises clés dans le domaine du développement durable du fait de ses deux métiers que sont le transport ferroviaire et l'énergie. Alstom Power Service a notamment un rôle important à jouer dans la maintenance des centrales qui ne doivent pas perdre en efficacité avec le temps. Il revient également à Alstom Power Service de mettre à niveau les centrales existantes dans un secteur où les avancées technologique, tendant vers les centrales "zéro émissions" sont rapides.

En haut



Converteam

Converteam est une entreprise française spécialisée dans le domaine de la conversion de l'energie electrique. Sa principale gamme de produits comprend les drives de puissances, les armoires de contrôle, les moteurs électriques et les générateurs. C'est une ancienne filiale d'Alstom, Alstom Power Conversion, vendue en 2006 à Barclays Private Equity.

Alstom Power Conversion était elle-même issue de Cegelec, anciennement CGEE Alsthom.

Elle opère dans l'industrie pétrolière, la métallurgie, le papier, la marine, et d'autres secteurs spécialisés.

En haut



Source : Wikipedia