Alice

3.3550898203304 (1670)
Posté par talos 10/04/2009 @ 13:07

Tags : alice, secret story, télé réalité, télévision, culture, fai, internet, high-tech

Dernières actualités
Alice Taglioni a joué au poker contre Salma Hayek - Voici
La comédienne Alice Taglioni est une joueuse invétérée de Poker. Sa maîtrise des cartes a fait des victimes au Charity Poker Festival, parmi lesquelles Salma Hayek et d'autres stars de renom. A Cannes, il n'ya pas que le Festival et la montée des...
Alice Belaïdi, comédienne au Chêne Noir, sacrée "Révélation ... - Avignews.com
Alice Belaïdi, c'est LE visage d'Avignon. Celui que certains préfèreraient ne pas voir: une "beurette" des quartiers. Papa maçon Algérien et maman française, Alice monte sur les planches et très vite, les brûle. La jeune comédienne a travaillé avec...
BD/Manga : BD : Les orphelins de la tour, tome 2 : Alice, de ... - Froggytest
Découverte avec l'album Théo, paru en 2007, retrouvez dès aujourd'hui la série de science-fiction Les orphelins de la tour avec Alice. Ce second tome co-signé Julien Blondel et Thomas Allart (illustrateur de la série Pandora) paraît dans la collection...
Travaux de restauration du terrain de BP rue Alice. - Journal L'Action
Travaux de restauration du terrain de BP rue Alice. Les travaux de restauration du terrain de 3 acres de l'usine BP entrent dans leur phase finale. Ces travaux qui commenceront la semaine du 22 juin, occasionneront le passage de 100 camions par jour et...
"Alice" à l'Espace 29 - Art Flox
L'Espace 29 propose en ce début d'été l'exposition collective "Alice". Le vernissage du 16 juin sera animé de mix DJ par DJ COULEUR/DJ PLAONG. Andy Bolus Résident à la Miroiterie (Paris) est le maître des vomissures graphiques trasch et maitrisées....
Figeac. Du bronze et une ceinture noire à 15 ans - LaDépêche.fr
Deux jeunes cadets du karaté-club Figeac, Alice Landrein et Marc Bladou, étaient présents pour rivaliser avec les meilleurs karatékas du grand sud. Chez les filles, Alice, après un bon début de combat à son avantage, s'est inclinée devant la tenante du...
Audiences : "Alice Nevers" face au "Village Français" - AlloCiné
Cette semaine, "Alice Nevers" a détrôné les habitants de Villeneuve. Détails... Pour sa 2ème semaine consécutive, Alice Nevers, le juge est une femme passe en tête des audiences, après la déconvenue du 4 juin ! Confrontée à virus extrêmement dangereux,...
Le guide des bonnes manières sur Facebook :) - Le Post
Pour le savoir, regardez ce mode d'emploi absolument charmant avec Alice en guest star. Cette jeune femme bien sous tous rapports surfe un peu sur Internet chez elle, pour avoir des nouvelles de son chéri. Et là horreur, elle se rend compte que son...
Twilight : une des actrices sort avec un beau gosse de série - Staragora
Ashley Greene alias Alice Cullen, la sœur de Robert Pattinson dans la saga Twilight a tout l'air de vivre une jolie histoire avec Adrian Grenier, le beau gosse de la série Entourage. Les deux ont alimenté les rumeurs quand ils se sont fait flasher sur...
Alice au pays des faux-semblants - Le Courrier
On y retrouve, dans un registre plus sombre, toute la fantaisie, l'humour et l'inquiétante étrangeté d'Alice au pays des merveilles. Certaines scènes sont hilarantes – comme celle où deux voisines, actrices à la retraite, dévoilent leurs charmes fanés...

Alice

Alice est un prénom féminin d'origine germanique, sous une forme française porté le plus souvent par des personnes francophones et anglophones. C'est une graphie de l'ancienne forme populaire Aalis qu'on écrit également Alix et issue du nom germanique Adalheidis qui signifie noblesse et qui a également donnée la forme savante Adélaïde. Le prénom est présent sous des formes identiques dans la plupart des langues européennes. (russe : Алиса).

Alice Kotowska († 1939), bienheureuse, martyre ; fêtée le 16 décembre.

En haut



ALICE

ALICE (de Artificial Linguistic Internet Computer Entity) est un programme informatique chatterbot.

Il a plusieurs fois gagné le Prix Loebner relatif au Test de Turing.

En haut



Alice (société)

Image:Alice (Télécom Italia) Logo.png

Alice ADSL fut la marque commerciale du fournisseur d'accès à Internet Telecom Italia France de septembre 2003 à août 2008. Elle appartient aujourd'hui à Iliad.

Telecom Italia est le fondateur de 9télécom société qui a été « revendue » à LDCom suite à l'échec de sa stratégie.

En septembre 2003, Telecom Italia France est de retour en proposant l'offre dégroupage total sous la marque Alice ADSL. La société déploie donc en France son propre réseau privé de fibres optiques. C'est la première offre permettant de ne plus être abonné France Télécom tout en conservant son numéro de téléphone. La particularité de l'offre est également de proposer une hotline gratuite et ouverte 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

En juin 2005, Telecom Italia rachète Libertysurf group (Tiscali France) ainsi que son réseau en fibre optique compatible ADSL2+. En septembre de la même année, Alice profite d'une notoriété nouvelle par le rachat de Tiscali France et propose une offre triple play (comprenant l'ADSL, la téléphone sur IP et la télévision). En novembre Alice lance son offre TV par ADSL prêt pour le MPEG-4.

Le 10 novembre 2007, Riccardo Ruggiero, administrateur délégué de Telecom Italia S.p.A., déclare qu'aucune décision de vendre la filiale française n'est envisagée à cette date. Toutefois, en janvier 2008 Telecom Italia étudie la possibilité de se retirer de marché français. Cela aboutira à la mise en vente de l'opérateur par sa maison mère le 28 février 2008.

Le 9 juin 2008, Iliad annonce être en phase de négociations exclusives pour l'acquisition d'Alice ,.

Le 26 août 2008, Iliad finalise le rachat de l'entreprise pour un montant de 775 millions d'euros. Alice compte alors environ 850 000 abonnés actifs.

Le Fournisseur d'accès à Internet (FAI) fait une entrée au niveau national depuis le premier septembre 2006 grâce à une offre triple play et se pose challenger de Free ADSL et de Wanadoo/Orange France avec le modem Alice Box.

Alice est le premier FAI à proposer une hotline gratuite mais qui est vite devenue victime de son succès, devenant difficilement joignable de septembre 2005 au 1er trimestre 2006. Pour parer ces difficultés, la direction a augmenté l'effectif de sa hotline pour atteindre un total de 1 600 conseillers en date de septembre 2006.

Alice propose à ses abonnés un décodeur TV en flux MPEG-4 compatible TNT et haute-définition.

La vidéo à la demande sort le 17 janvier 2007 dans les villes dégroupées de France. L'ADSL nu arrive, chez Alice, le 1er février 2007, cela permet d'éviter l'abonnement France Télécom en zone non-dégroupée par Alice.

En novembre 2007, Alice lance sa WEB TV, 12 chaînes de télévision diffusées gratuitement pour les abonnés directement depuis leur PC via leur navigateur web.

En décembre 2007, Alice se lance dans le téléchargement légal et illimité de MP3. Plus de 300 000 titres issus du catalogue d'EMI sont disponibles à ses abonnés sans supplément de prix (selon la zone).

Le 6 juin 2008, un décodeur TV HD avec disque dur de 160 Go est proposé en option payante.

Le 25 juin 2008, le centre de relation client d'Alice obtient la certification NF X 50-798, délivrée par l'AFNOR. La marque devient alors le premier FAI certifié « NF Service Centres de relation client »,.

L'AliceBox est un modem permettant de bénéficier de l'offre d'accès à Internet haut débit multiplay (Internet + Téléphonie IP + Télévision) proposé par Télécom Italia France (offre commercialisée sous la marque Alice).

Il s'agit de l'équivalent technique de la Freebox (Free Telecom), de la NeufBox (Neuf Telecom), etc.

Les modems sont équipés d'un port usb, du Wi-Fi intégré (AH4021, Sagem F@st 3302 et Milky Pirelli) ou équipés d'une carte Wifi (Comtrend CT633).

Ils comprennent deux ports Ethernet dont un port réservé à la sortie TV-Vidéo (3 ports + 1 vidéo pour le CT633 et le Milky Pirelli).

Le modem Alicebox est complété par deux décodeurs TV de marque Sagem, compatible TNT pour l'un et compatible TNT et HD pour le second.

En haut



Alice Roy

Alice Roy (appelée Nancy Drew en anglais) est l´héroïne d´une série de romans pour la jeunesse de Caroline Quine publiés en français dans la collection Bibliothèque verte.

Alice Roy est une jeune détective, âgée de 18 ans, blonde aux yeux bleus, qui vit à River City. Son père est un avocat très réputé et sa mère est morte alors qu'Alice était à peine âgée de 3 ans. Elle a alors été élevée par la gouvernante, Sarah Berny, qu'elle considère comme une véritable mère.

Ses deux meilleures amies, Marion Webb, une brune sportive un peu garçon manqué, et Bess Taylor, une jolie blonde légèrement enrobée, la suivent dans ses aventures. Trois garçons les accompagnent parfois : Ned Nickerson, le petit ami d'Alice, intervient le plus souvent ; Daniel Evans (celui de Bess) et Bob Eddleton (celui de Marion) apparaissent quelquefois. Tous trois étudient à l'université d'Emerson, une localité voisine.

Alice est née aux États-Unis en 1930, sous la plume de Caroline Quine (Carolyn Keene en anglais). Cette dernière est en fait une romancière virtuelle : il s'agit d'un pseudonyme derrière lequel étaient regroupés tous les écrivains des romans de la série, engagé par la maison de production qui créa le personnage d'Alice (le syndicat Stratemeyer). Ce nom sera également utilisé pour une seconde série, celle des soeurs Parker, avec toutefois moins de succès.

Parmi les véritables écrivains de la série, on peut citer Mildred Wirt Benson, qui écrivit les 23 premières histoires, Harriet Stratemeyer Adams, la fille du producteur, et plus récemment, Susan Wittig Albert.

Le destin d'Alice — sous son nom original de Nancy Drew — débuta donc en 1930, lorsque la maison de production Stratemeyer, désireuse d'élargir son public aux enfants, commanda des romans policiers destinés à des jeunes filles. L'héroïne serait une adolescente intelligente, cultivée, polie, courageuse et dotée d'un sens moral à toute épreuve, un personnage auquel ces dernières pourraient facilement s'identifier.

Nancy/Alice suscita rapidement l'engouement du public, et la série constitua un véritable succès commercial, d'autant plus que les œuvres étaient achetées à bas prix : 125 $ étaient reversés aux auteurs pour chacun de leurs romans. Ces derniers étaient particulièrement prolifiques : 2 à 3 livres étaient écrits chaque année.

56 premières histoires furent ainsi publiées par la célèbre maison d'édition Grosset & Dunloap, avant que la série ne soit reprise en 1979 par un second éditeur, Simon & Schuster, pour une centaine de livres supplémentaires. Le 175e et dernier volume (pour le moment) est paru en 2003. Pour éviter que la série ne s'essouffle, les éditeurs essayaient de faire ressembler Nancy à la jeunesse de l'époque, et de traiter de thèmes qui collaient à l'actualité : la conquête spatiale, la guerre froide, les OVNI, la télévision ou encore Internet...

En France, Alice apparut dans les années 1950, par le biais de la Bibliothèque verte, la célèbre collection de livres pour enfants.

Sous son nom original de Nancy Drew, Alice est l'héroïne, aux Etats-Unis, d'une série principale, constituée de 175 volumes : les Nancy Drew Mystery Stories. Elle fait également l'objet de nombreux produits dérivés : les Nancy Drew Files (des livres d'une maison d'édition concurrente), les Nancy Drew Notebooks (des enquêtes destinées aux plus petits, où Alice a 8 ans)...

En France, une grosse moitié seulement des romans de la série principale ont été traduits, des années 1950 à nos jours. Dans les années 1980, pour convaincre une jeunesse moins innocente, les éditeurs français avaient tenté de lancer parallèlement à Alice, une seconde série intitulée Nancy, qui n'a pas marché.

En haut



Alice Montagu-Douglas-Scott

La duchesse sur un timbre de 1945, quand son mari est devenu Gouverneur-Général d'Australie.

La princesse Alice, duchesse de Gloucester (Alice Christabel, née Montagu-Douglas-Scott) (née le 25 décembre 1901 et décédée le 29 octobre 2004) était un membre de la famille royale britannique, dont elle a été la doyenne. Elle était en effet la tante de l'actuelle reine Élisabeth II d'Angleterre.

Lady Alice Montagu-Douglas-Scott était la troisième fille du 7e duc de Buccleuch et 9e duc de Queensberry et de la duchesse de Buccleuth et Queensberry (née Margaret Bridgeman).

Durant la Seconde Guerre mondiale, la duchesse de Gloucester a travaillé pour la Croix-Rouge britannique et elle a dirigé, à partir de 1943, les forces auxiliaires féminines au sein de la Royal Air Force.

Après la guerre, elle s'est installée en Australie où son époux a été gouverneur général de 1945 à 1947.

Depuis 1995, la duchesse vivait au Palais de Kensington, aux côtés de son fils Richard et de sa famille. Au cours de ces dernières années, elle avait perdu de plus en plus la mémoire ce qui réduisait grandement sa capacité à communiquer de la façon dont elle le souhaitait. Elle s'est éteinte paisiblement durant son sommeil au palais de Kensington, à l'age de 102 ans.

À sa mort, ses titres officiels étaient « Son Altesse royale la princesse Alice Christabel, duchesse de Gloucester, comtesse d'Ulster et baronne Culloden, dame grand-croix du très honorable Ordre du Bain, companion de l'Ordre impérial de la couronne des Indes, dame grand-croix de l'Ordre royal de Victoria, dame grand-croix du très excellent Ordre de l'Empire britannique ».

En haut



Source : Wikipedia