Alexandra Rosenfeld

3.369209809246 (1468)
Posté par rachel 23/04/2009 @ 16:16

Tags : alexandra rosenfeld, miss france, miss, people

Dernières actualités
AUJOURD'HUI SOLIDARITÉ Beach soccer pour les orphelins - Midi Libre
de nombreux anciens sportifs de haut niveau et vedettes du show-biz, parrainé par Alexandra Rosenfeld, au profit des orphelins des sapeurs-pompiers. en fête Première édition de la fête du Canal du Midi (ex-Fête des écluses) qui coïncide avec le 400e...
Communication Les vins du Languedoc-Roussillon s'affichent sur la ... - Midi Libre
Il sortira donc une nouvelle fois son atout de charme : l'Héraultaise Alexandra Rosenfeld, ancienne Miss France, l'ambassadrice de sa marque Sud de France depuis la campagne d'été 2008. reste du monde, et surtout tous les publics....
Valérie Bègue fait chavirer la foire de Rodez - LaDépêche.fr
Elle a remplacé au pied levé Alexandra Rosenfeld, souffrante, pour une journée marathon au fil des stands. Valérie Bègue a échangé, le temps d'une journée, avec les visiteurs de la foire-expo, toujours avec le sourire. Photo DDM....
Solidarité Les sapeurs-pompiers vont enflammer les arènes - Midi Libre
Une initiative qui est à mettre à l'actif de l'association Un casque, un ballon et du coeur (CBC), créée en septembre dernier et dont la marraine n'est autre qu'Alexandra Rosenfeld. Son objectif : « Venir en aide et assurer un avenir plus heureux aux...
Capdenac-Gare. Prêts pour la grande soirée - LaDépêche.fr
L'élection de « Miss Aveyron » aura lieu le dimanche 24 mai, à 15 heures, à la salle Atmosphère, en présence de nombreuses Miss, dont Alexandra Rosenfeld, « Miss France » et « Miss Europe » 2006. Les organisateurs proposent des permanences pour la...
"Guerre des Miss": Geneviève de Fontenay et Omar Harfouch ... - nouvelobs.com
Pour sa part, Omar Harfouch est en procès contre Endemol, également propriétaire de la licence Miss Europe, et une audience fixée le 26 juin doit décider si Alexandra Rosenfeld (Miss France 2006) a oui ou non le droit au titre de Miss Europe 2006 pour...
ALLÉES ET VENUES Stade Rodez Aveyron Une délégation du Castres ... - Midi Libre
Miss France et miss Europe 2006, la belle et souriante Héraultaise, Alexandra Rosenfeld, qui devait éclairer cette journée, ne pourra malheureusement être là, en raison d'ennuis de santé. Les amateurs ne seront pas pour autant perdants....
Exclusif Hand : Karabatic à Montpellier, c'est fait ! - Midi Libre
Dans l'esprit de Georges Frêche, il est appelé à devenir, au même titre que l'ancienne Miss France, Alexandra Rosenfeld, l'ambassadeur de la Région à travers le pays. Et ailleurs. Une grande campagne de publicité, impliquant les deux stars,...
Beauté Un concours pour désigner Miss Béziers - Midi Libre
Alors, Alexandra Rosenfeld, la plus Biterroise des Saint-Thibérienne, élue Miss France 2006 et Miss Europe 2006 sera-t-elle présente pour l'occasion ? « Hélas non ! Elle tournera, à ce moment-là, un film » , note la jeune femme. En fin de soirée,...
Madame de Fontenay déboutée en appel - Le Figaro
A côté d'Alexandra Rosenfeld, elle a l'allure d'une sorcière", étaient les premiers propos reprochés Omar Harfouch. Le jugement en appel a estimé qu'il s'agissait là d'appréciations subjectives portées par M. Harfouch "quant à l'apparence de la...

Alexandra Rosenfeld

Alexandra Rosenfeld (juin 2007)

Alexandra Rosenfeld (née le 23 novembre 1986) a été élue Miss France 2006 et Miss Europe 2006.

Alexandra a été élue Miss France 2006, le samedi 3 décembre 2005 au Palais des festivals de Cannes lors d'une émission de télévision retransmise sur TF1, présentée par Jean-Pierre Foucault. La présidente du jury était Læticia Hallyday, épouse de Johnny Hallyday, ce dernier étant également membre du jury. Elle succède à Cindy Fabre et devient la 59e Miss France. Elle représente la France lors de l'élection de Miss Univers le 23 juillet 2006.

Alexandra Rosenfeld est née le 23 novembre 1986 à Béziers dans l'Hérault. Elle vit actuellement à Boulogne-Billancourt. Elle mesure 1,73 mètre, blonde aux yeux noisettes. Ses origines sont espagnole et hongroise. Elle pratique l'athlétisme depuis l'âge de 10 ans au club d'athlétisme de Pézenas. Elle était étudiante au Lycée Jean-Moulin de Pézenas, où elle prépare un BTS tourisme (poursuite en 2e année en 2005). Ses loisirs sont le sport et le shopping. Elle est actuellement la compagne du joueur de rugby de l'Équipe d'Italie et du Stade français Sergio Parisse.

Elle a été et est toujours une des imitations de Nicolas Canteloup, qu'elle ne supporte plus.

En haut



Miss Europe

Alexandra Rosenfeld, Miss Europe 2006

Miss Europe est un titre annuel donné à la gagnante de l’élection du même nom.

Les 36 candidates participantes à l’élection sont issues des pays de l’Europe géographique, incluant aussi Israël, le Liban et le Kazakhstan.

Le concours fut créé en 1928 et se poursuivit jusqu’en 1938. L’élection restera en sommeil jusqu’à son réveil en 1949 par Roger Zeiler, président de la Mondial Events Organization, et Claude Berr.

Chaque année, la plupart des candidates participent à l’élection de Miss Europe en tant qu’entraînement avant de participer à un concours d’une ampleur mondiale comme Miss Monde, Miss Univers, Miss Terre ou encore Miss International.

Cependant, il arrive que des candidates n’ayant remporté un prix à un autre concours se présentent à l’élection de Miss Europe. Par exemple Élodie Gossuin, Miss France 2001, qui atteignit le Top 10 à l’élection de Miss Univers en mai 2001 et remporta la couronne de Miss Europe quelques mois plus tard. Ce cas se présente souvent, en effet Shermine Shahrivar remporta le titre en 2005 après avoir participé au concours Miss Univers, tout comme Alexandra Rosenfeld en 2006.

Notons qu’à l’époque, les gagnantes du titre « Miss Europe » pouvaient participer à d’autres concours. Ainsi Corine Rottschäfer, Miss Europe 1957, remporta le titre de Miss Monde deux ans plus tard.

Cette pratique est interdite depuis plusieurs années.

La licence « Miss Europe » appartient, depuis 2003, à la societé de production Endemol.

L'élection de Miss Europe 2008 sera organisée dans une capitale européenne selon le site français d' Endemol. Ce sera le sacre de la 60e Miss Europe.

En haut



Miss France

Rachel Legrain-Trapani, Miss France 2007

Miss France est un concours annuel de beauté, diffusé à la télévision et organisé par la société Miss France, Miss Europe, Miss Univers, présidé par Geneviève Mulmann dite « de Fontenay », et qui détient la marque Miss France.

La finale consiste à élire, avec les voix du public français et d’un jury composé de personnalités artistiques aux horizons variés, celle qui, pendant une année entière, portera le titre de « Miss France ». Les candidates sont les jeunes « Miss régionales », choisies pour représenter les diverses régions de France métropolitaine et d’outre-mer.

Depuis 2005 l’élection est produite par la société Endemol, qui a racheté les droits de Miss France.

L'expression « Miss France » est née dans les tranchées de la Somme en 1914. Le titre de « Miss France » fut tout d’abord boudé par la presse parisienne, farouchement anti-américaine à l’époque, même si le terme correspondait à la réponse faite à un soldat anglais. L’expression La plus belle femme de France lui fut donc préféré et c’est sous ce titre francisé que fut élue Agnès Souret en 1920.

« Miss France » fut officiellement inventée en 1927 par Jean-Jules et Gustave Cousin. La première élection de Miss France eut lieu cette année-là et couronna Roberte Cusey, première Miss France. Lui succédèrent Raymonde Allain (1928), Germaine Laborde (1929), Yvette Labrousse (1930), qui devint La Begum en épousant quelques années plus tard l’Aga Khan III.

En 1945, c’est Christian Dior qui relança les Miss d’après Guerre en inventant Miss Dior en hommage à sa sœur.

À partir de cette année là, un certain nombre d’organisations plus ou moins informelles se créèrent jusqu'à la création d' associations: le Comité de Jean Raibaut dit Charly’s (1951), l’association Comité Miss France, Miss Europe, Miss Univers (1954) fondé par Guy Lévy dit Rinaldo et dont la secrétaire administrative était Geneviève Mulmann.

En dépit de ce qui est parfois écrit dans les journaux, il y a déjà eu une miss France arabe, Suzanne Iskandar, née de parents libanais. Dans une interview, Geneviève de Fontenay témoigna des difficultés et réticences rencontrées à l'époque face à l'élection d'une jeune femme d'origine arabe. De même, Geneviève a rappelé que Paris-Match refusa de faire sa une avec Corinne Coman, nouvellement élue miss France 2003 parce que certaines personnes de la rédaction disaient "qu'une black en couverture ce n'était pas vendeur" ; finalement Corinne fit la une de l'hebdomadaire mais seulement dans l'édition d'Outre-Mer et dans l'édition francophone pour les pays étrangers. Pendant l'élection de miss France 2009, Geneviève de Fontenay a dit que les 36 candidates étaient la vitrine de la France multiraciale. Des candidates maghrébines ont déjà représenté leur région à miss France, l'une d'elles fut élue 3ème dauphine en 2001 et représenta la France à un concours international la même année.

Depuis 2001, le pendant masculin du concours Miss France est Mister France.

Le titre « Miss France » est utilisé officiellement et très largement répandu depuis 1927. Guy Lévy dit Rinaldo a donné le titre de « Comité Miss France » à l'association qu'il a créé en 1954.

Geneviève de Fontenay et Louis Poirot ont été condamnés pour diffamation à l’encontre de Jean Raibaut dit « Charly’s ». Par arrêt du 6 décembre 1972, Geneviève de Fontenay a été condamnée à 100 francs d’amende et à des dommages-intérêts pour diffamation.

En 1976, le TGI de Versailles permit à Guy Levy de retrouver son poste de Président du Comité Miss France alors qu’il en avait été exclu en 1956 sur des documents falsifiés par Geneviève Mulmann et Louis Poirot. Le Comité Miss France décida de l’exclusion de la secrétaire Geneviève Mulmann le 30 juillet 1976. Déjà, en 1958, Fernand Véran lui-même écrivait : « dans les années 1950, le trio vola en éclats, chacun souhaitant fonder sa propre organisation ». Une avalanche de procès s’abattit alors sur les frêles épaules de Miss France et ainsi débuta la Guerre des Miss.

La difficulté vient de ce que la justice ne considère pas l'organisation de concours de beauté comme étant une entreprise intellectuelle. Seule la marque « Miss France » peut être déposée ou cédée. Le concours aujourd'hui diffusé par TF1 n'est pas protégeable. On peut d'ailleurs noter que Jean-Pierre Foucault a reçu en 1984 une Miss France issue du Comité Rinaldo 1954, V. Griffet et sa dauphine F. Valy. Le départ de Geneviève de Fontenay Mulmann était déjà « définitif » !

Le dépôt de la marque date du 23 mai 1986 par Geneviève de Fontenay Mulmann. Elle a depuis été cédée à la société Miss France en 2002, qui elle-même à concédé une licence d’exploitation de la marque à l’association Comité Miss France, Miss Europe, Miss Univers. Cependant Guy Lévy attaque le Comité Miss France, Miss Europe, Miss Univers pour contrefaçon. Il récuse le dépôt. En effet, il est précisé dans les documents de l'INPI de faire des recherches d'antériorité ou de payer pour ces recherches pour s'assurer que le nom que l'on souhaite protégé n'a jamais été utilisé. Dans le cas de « Miss France », les articles de presse antérieurs à 1986 ou les extraits d'émissions de télévision présentant les « Miss France » du Comité Rinaldo 1954 sont des preuves que le nom « Miss France » était utilisé avant le dépot INPI.

Un autre « combat » célèbre fut le procès intenté par le Comité Miss France de Geneviève de Fontenay, qui se revendiquait du Comité de 1954, à Jean-Louis Giordano, qui avait fondé en 1989 le "Comité Miss France - Jean-Louis Giordano" et dont l’association qu’il présidait avait déposé la marque Comité Miss France — marque qui appartient aujourd’hui à l’association Amicalement Vôtre, dépendant aussi de M. Giordano. La demande a été rejetée, au motif que le Comité Miss France de Geneviève de Fontenay n’établissait pas avoir de capacité juridique à agir en justice, et n’établissait pas être la même personnalité morale que l’association Comité Miss France, Miss Europe, Miss Univers de Guy Lévy dit Rinaldo déclarée le 21 octobre 1954. Il n’a donc pas été statué sur le fond du dossier .

Enfin, des contentieux opposent régulièrement le Comité Miss France de Geneviève de Fontenay à des tiers s’appropriant la marque « Miss France », notamment pour des noms de domaine internet. Depuis, la justice s'est prononcé en 2002 en faveur d'Endemol au sujet de l'utilisation de divers noms de domaines contenant les termes « Miss » et « France » déposés par Michel Le Parmentier.

En haut



Miss Réunion

Miss Réunion est un concours de beauté annuel réservé aux jeunes femmes de l'île de La Réunion, département d'outre-mer français dans l'océan Indien.

Couronnée durant le milieu de l'année, la lauréate accède automatiquement en décembre suivant au concours national désignant la Miss France de l'année suivante, et c'est ainsi que Monique Uldaric et Valérie Bègue, respectivement Miss Réunion 1975 et 2007, ont été élues Miss France 1976 et 2008. Par ailleurs, le concours a été considéré comme national pendant quelques années, et plusieurs gagnantes ont donc pu accéder à Miss Univers sans franchir d'autres étapes intermédiaires.

Créée en 1957, l'élection est télévisée depuis 1994 et est actuellement diffusée sur Télé Réunion. Les présentateurs de Miss France font souvent le déplacement pour assurer l'animation de la soirée, comme cela a été le cas en 2007 avec Jean-Pierre Foucault, qui était accompagné d'Alexandra Rosenfeld.

Delphine Courteaud, qui a été élue Miss Réunion 2008 et a succédé à Valérie Bègue, est originaire de La Possession. Elle est brune et mesure 1,72 m. Elle est gérante dans le cadre d'une entreprise de cosmétiques. Elle avait déjà tenté sa chance lors de l'élection de Miss Réunion 2004, mais n'avait remporté que l'écharpe de première dauphine. C'est en août 2008 que la jeune femme, candidate n°5, a remporté l'élection de Miss Réunion 2008, au cours d'une soirée présentée par Bernard Montiel et présidée par Sylvie Tellier et Valérie Bègue, Miss France 2008. Delphine Ognard, candidate n°7, est sa première dauphine ; Laura Ratane, candidate n°1, sa seconde dauphine. Le 6 décembre 2008, au Puy du Fou, elle est classée demi-finaliste lors de l'élection de Miss France 2009.

En haut



Attention à la marche !

LogoAttentionALaMarcheTF1.jpg

Attention à la marche ! est un jeu diffusé depuis le 10 mars 2001, d'abord le week-end puis tous les jours depuis le 1er septembre 2001, de 12 h 05 à 12 h 50 sur TF1. Il est animé par Jean-Luc Reichmann. Ce jeu est produit par Endemol France, filiale du groupe Endemol.

L'émission remplace une autre émission : Le Juste Prix, diffusée tous les jours à cette même heure. L'enregistrement de Attention à la marche ! a lieu à La Plaine Saint-Denis.

En semaine, le jeu fait participer des anonymes : le vendredi, ce sont des couples ; le mercredi, ce sont des adolescents ou des enfants accompagnés de leurs parents; les autres jours de la semaine, ce sont des candidats seuls qui participent (mais depuis le 20 juin 2008, en semaine, ce sont toujours des candidats seuls qui participent). Ces candidats sont tirés au sort dans le public avant l'émission.

Le week-end, sont diffusées des émissions spéciales : soit on invite des célébrités à jouer pour une association, soit on invite des personnes ayant un point commun (exemple : quatre ventriloques ou quatre prestidigitateurs).

Dans tous les cas, le but est de gravir « les marches » pour gagner une somme pouvant atteindre 20 000 € depuis 2007. Un seul candidat sur les quatre peut tenter de gagner cette somme, cette dernière étant partagée avec un téléspectateur.

Cette manche a été créée le 20 juin 2008. Les 4 candidats doivent, avant la 1ère marche, répondre à des questions de culture générale à l'aide d'un « champignon », celui qui appuie dessus et qui répond bien le premier à la question gagne un personnage en synthèse, appelé « pote » (exemples de noms de potes : zizipote, bluespote, superpote, fleurpote, rappote, billy the pote, rollerpote, beachpote, honolulu,...).

On peut appuyer sur le « champignon » dès que l'animateur dit « question » et sans attendre la fin de la question. Le candidat qui a appuyé n'a que 3 secondes pour donner sa réponse. Lorsqu'un candidat donne une mauvaise réponse, il a le droit d'appuyer à nouveau sur le champignon pour proposer une autre réponse.

Les 3 candidats qui gagnent deux « potes » sont qualifiés pour la 1ère marche, le quatrième est éliminé et ne gagne aucun cadeau.

Les 3 candidats ou couples de candidats doivent répondre à des questions assez drôles par des nombres.

Entre chaque question, l'animateur propose aux candidats de raconter une anecdote amusante en rapport avec le thème de la prochaine question, ce qui permet de passer de bons moments et de jouer dans la joie et la bonne humeur !

A chaque question, le candidat qui est le plus éloigné de la réponse perd un de ses deux « potes ». En cas d'égalité, c'est le candidat le plus lent qui perd un « pote ».

Lorsqu'un candidat trouve la réponse exacte à une question, il réalise un « tout pile » et remporte un cadeau.

Le premier qui a perdu ses deux « potes » est éliminé.

Lorsque les 3 candidats n'ont plus qu'un seul « pote », une question appelée «la question en or», plus sérieuse que les autres, est posée pour les départager.

Les 2 candidats ou couples de candidats restants s'affrontent à la 2e Marche. Depuis le 1er mars 2007, chacun d'entre eux disposent de deux séries de 45 secondes pour donner un maximum de bonnes réponses à partir des questions qui leur sont posées pour gagner un maximum de points. Les candidats marquent 1 point pour une bonne réponse, 0 point pour une mauvaise réponse.

Le candidat ou couple de candidat ayant marqué le plus de points pourra aller en finale. L'autre candidat est éliminé et remporte en général un écran LCD.

En cas d'égalité, ils doivent répondre aux «questions en or» : comme aux tirs au but, une question est posée à chaque candidat ou couple, si un candidat répond bien à une question alors que l'autre a mal répondu à une autre question, le candidat qui a bien répondu va en finale. Sinon, une nouvelle question est posée à chaque candidat ou couple de candidats.

Pour commencer, le candidat ou couple de candidats gagne 500 € qui lui est garantie, il pourra tenter de doubler ses gains à chaque question jusqu'à obtenir 4000 € s'il répond bien aux 3 premières questions.

A chaque question, il aura le choix entre 2 possibilités de réponses. Ensuite, il tentera de quintupler les gains accumulés en répondant à une question ayant 4 possibilités de réponses. Pour cette dernière question, le candidat donne une première réponse puis demande aux candidats éliminés s'ils sont d'accord ou pas d'accord, le candidat peut ensuite garder sa réponse ou changer d'avis. Si le candidat ou couple de candidats répond correctement, il gagnera 20 000 € (si il a bien répondu aux 3 autres questions).

Lorsqu'un candidat remporte les 20 000 €, on entend la chanson de Michael Jackson intitulée "Earth Song", qui rend encore plus touchantes les réactions des candidats vainqueurs.

Cette émission est souvent l'occasion d'assister à des réactions assez touchantes de tristesse ou de joie des participants.

Une voix-off appelé Baryton intervient parfois pour expliquer certaines questions et peut aussi donner éventuellement la réponse.

Les gains affichés sont de 500 € à 20 000 €, mais le candidat ou le couple de candidats ne gagne que la moitié de la somme, qui sera partagée avec un téléspectateur.

Il y a aussi régulièrement une «super-cagnotte» ( pendant un vendredi 13, le jour de Noël, le 1er janvier, le lundi de Paques, le 1er mai, la fête des mères, le 11 novembre,...), le candidat ou couple de candidats gagnant peut alors gagner de 1 250 à 50 000 € à partager avec un téléspectateur.

Depuis le 3 septembre 2008, l'émission fait peau neuve avec un nouveau générique, un nouveau décor et de nouvelles musiques de fond.

Lorsque des célébrités sont invitées pour jouer soit pour une association soit pour un membre du public, le déroulement du jeu est différent. Les 4 célébrités commencent directement par la 1ère marche où les règles sont les mêmes (la traditionnelle «question coquine» est la quatrième question). Lorsque 2 célébrités ont perdu leurs potes, les 4 célébrités passent toutes en 2ème marche (car il n'y a pas d'enjeu pour elles qui viennent juste pour s'amuser), les règles sont inchangées et les célébrités jouent par équipes de 2. Le duo gagnant va en finale pour remporter jusqu'à 20 000€ partagés entre un téléspectateur et une association ou un membre du public.

Cette émission est également diffusée en prime-time en général deux fois par an (la veille de Noël puis en avril ou mai). Quatre duos de célébrités jouent en 1ère marche mais il n'y a pas de 2ème marche. Entre chaque question, des bêtisiers de l'émission quotidienne sont diffusés et des numéros sont réalisés sur le plateau (magie, jonglerie, clown, gymnastique,...). Le duo de célébrités gagnant de la 1ère marche va en finale pour remporter entre 2 500 et 100 000 € partagés entre une personne du public et un téléspectateur.

De toutes les émissions en prime-time, la plupart des duos de célébrités ont remporté 100 000 € (exceptions faites pour Arthur et Alexandra Rosenfeld le 24 décembre 2005, et Laurent Baffie et Pascal Sellem le 26 avril 2008, qui ont remporté 50 000 € en raison d'une erreur à l'une des trois premières questions).

Lors des premières émissions, les 4 candidats n'étaient pas tirés au sort dans le public mais 4 questions où il fallait répondre par des nombres étaient posées. A chaque question, la personne la plus proche de la bonne réponse était séléctionnée pour la 1ère marche. En finale, le finaliste remportait 1 000 F, la première question rapportait 2 000 F, la deuxième 3 000 F et la troisième 4 000 F. A la place de la dernière question de l'émission, il y avait le jeu du "1-2-3-4" : le finaliste devait choisir une case au hasard parmi les quatre, une case permettait de multiplier les gains par 10, une autre permettait de multiplier par 5, une autre permettait de ne pas modifier les gains et une dernière case permettait de gagner...2 F !

Fin 2006, en 1ère marche, les candidats qui avaient perdu un pote pouvaient le récupérer. Ils devaient d'abord choisir entre quatre cartes dont deux cachaient un pote. Si derrière la carte qu'ils ont choisi, il y avait un pote, ils pouvaient répondre à un quiz d'une minute. En trouvant 7 bonnes réponses pendant ce quiz, ils récupéraient leur pote.

Avant le 1er mars 2007, la 2ème marche était "le jeu du plus ou moins". Des questions où il fallait répondre par des nombres étaient posées. Un des deux candidats devait répondre à la question, l'autre candidat devait dire si c'était plus ou moins. Si ce dernier candidat avait raison, il marquait 1 point, sinon c'est le premier candidat qui marquait 1 point. Les points étaient représentés par un pote pour chaque candidat, chaque point permettait au pote de monter. Ensuite, les rôles étaient inversés. Le premier candidat arrivé à 3 points (le pote était alors en haut de l'écran) se qualifiait pour la finale.

En haut



Source : Wikipedia